Les Rias
Musique

- Contact
- Publications numériques
- Collecte ethnologique
- Ecriture
- Arts plastiques
- Arts visuels
- 5.0. Accueil Rias
- 5.1. Présentation
- Son, jeu, théâtre
- Manifestations diverses
- Communication
- Adhésion
- Annonces passées archivées
- Appels à projets
- Archives Parlarem
- Archives presentation
- Archives Publications
- Archives Rias
- Arles
- Art & numérique ?
- Collecte historique
- Design
- Ecritures visuelles et sonores
- Faune, flore, sentier de découverte
- L’association
- Médiation
- Parlarem
- Partenariats
- Participations citoyennes
- Projets
- Projets citoyens
- Publications papier
- Réseau Arts Plastiques
- Sciences
- Sentier d’art
- Services culturels numériques ?
- Vie quotidienne

 

 

Plan du Site

Biboffreloula le 12 avril 2015


(JPG) La Caisse locale du Crédit Agricole nous a sollicités en tant que responsables d’une association culturelle pour un concert offert aux résidents de la maison de retraite de Vernoux, en liaison avec un projet d’aménagement d’un parc extérieur, innovant et participatif, concert qui devait avoir lieu salle Louis Nodon. Les instances dirigeantes de l’association ont accepté à condition, bien sûr, que le choix du contenu et des interprètes du concert corresponde à nos exigences de qualité artistique et culturelle, et, qu’au niveau médiationnel, cette action puisse s’inscrire dans le cadre plus global de nos actions et activités - largement ouvertes aux résidents...

Une démarche des Rias qui, depuis des années, va du recueil de mémoire à la création de connaissances par la population et à leur valorisation, en passant par le travail patrimonial -cf groupe "patois", très actif parmi les résidents, un travail linguistique mais aussi ethnologique et historique, des projets divers comme "Mémoires de clandestinités", après "Mouvances", "Résistances"... - et, constante, la mise à profit des apports médiationnels spécifiques à chacune des résidences d’artistes.

Un travail qui utilise le numérique, approfondit sans cesse la réfléxion sur les usages et leurs évolutions, veille au respect de la déontologie et forme le public à la literacy, participant ainsi largement à ce qui est soumis chaque année au jury de Villes Internet, formé de scientifiques, chercheurs... Par delà la réception cinq fois de suite du label maximal, est particulièrement intéressant le fait de bénéficier d’une évaluation externe sur laquelle peut se fonder une évaluation interne qui, d’année en année, s’affine, évolue et se précise, y compris en de nouveaux champs d’usages...


(JPG)


Les Rias font en outre partie des réseaux départementaux et régionaux de diffusion de l’art contemporain, réseaux qui interrogent actuellement sinon les "arts numériques" du moins les rapports entre art et numérique et les diverses créations qui les interrogent. On pourrait à cet égard citer l’exposition "arts robotiques" à La Villette (Cité des sciences - 2014) et le spectacle "Robot" présenté à Privas ce 7 mars 2015, et qui, d’ailleurs, semble utiliser des robots-fleurs vus à La Villette.


Nous avons ainsi pu mesurer la qualité d’aménagements du parc de l’hôpital qui associent le végétal - des dimensions écologiques et citoyennes, et culturelles - avec un bâti en bois au design contemporain.


En ce qui concerne la qualité médiationnelle, nous avons pu l’appréhender au travers de l’implication du public lors de la récente présentation par Jean-Marie Mengin, auteur en blog - de l’EPN (espace public numérique de Saint-Apollinaire-de-Rias) et des Rias. Etaient flagrants aussi les effets de cet apport culturel dans l’activation et l’entretien de compétences cognitives parfois mises à mal par des problèmes sensoriels ou de santé dont la fréquence augmente avec le vieillissement. En témoignaient les divers niveaux de participation, parfois facilités et sans doute, plus largement, prolongés, par les rôles de catalyseur et de répétiteur liés au professionnalisme de l’animateur, "Jérôme".

Enfin, à noter les possibilités de retours, re-lectures, ré-interprétations, synthèses... offertes par le fait que les résidents vont bénéficier sous peu d’Internet et de tablettes, fenêtres ouvertes sur le monde et possibilité pour chacun de se créer ses espaces d’échanges réticulaires, comme ceux qu’offre le blog de Jean-Marie puisqu’on peut poser des questions ou faire part de remarques au travers de commentaires inscriptibles en fin de chaque article...


(JPG)
J-M.Mengin présentant Camino Frances aux Baraques, flux d’images sur le visage (photo Michel Cimaz)


Donc des fondements solides à l’engagement des Rias dans ce partenariat.


En ce qui concerne les relations avec le Crédit Agricole, le dialogue initial a rapidement permis de retenir notre proposition de Biboffreloula, une chorale dont nous apprécions la qualité depuis plusieurs années... Qualité du travail, qualité de l’interprétation, qualité quant au choix des chants interprétés, une qualité artistique, mais aussi citoyenne, ne serait-ce, déjà, que par le choix des textes.


Nous avons récemment découvert le travail personnel de Viviane Ginapé, artiste, professionnelle animant cette chorale. Des noms qui parlent comme Thelonious Monk, Art Tatum, Betty Carter, et bien d’autres...


Décidément, nous avions bien choisi.
Par contre, nous avons été informés ultérieurement que le concert n’aurait pas lieu en salle Louis Nodon mais en salle du Lac - où l’acoustique n’est pas de même qualité.

_

Il faudra essayer d’organiser au mieux, par respect, d’abord, pour Biboffreloula, et, aussi pour les résidents, d’autant que - nous l’avons vu récemment- le taux de diplômés universitaires, le niveau d’études et culturel général semblent avoir augmenté de manière sensible en quelques années - ce qui serait évidemment à vérifier mais qui est tout à fait plausible, les nouvelles générations de résidents ayant bénéficié des apports de l’époque du Front Populaire, puis de celles d’après-guerre, au niveau congés payés, école, collège, santé, entrée de femmes au gouvernement puis vote des femmes en 1945 - [1] Des mutations dans la population accueillie qui ne peuvent être sans conséquences sur mentalités, comportements et demandes...

D’où l’importance de l’écoute, de la réflexion et du travail d’équipe pour préparer ce 12 avril...


(JPG)

site de Biboffreloula



Aux marges de cette opération, de nouvelles questions se profilent pour Les Rias, où quelques unes et uns commencent à parler du printemps des poètes 2015, du 7 au 22 mars, et sur le thème national de poésie insurrectionnelle...


"La poésie peut encore sauver le monde en transformant la conscience" a dit Lawrence Ferlinghetti, auteur américain.

"Fait de langue, la poésie est aussi, et peut-être d’abord, une manière d’être, d’habiter, de s’habiter comme le disait Georges Perros, écrivain français. "Parole levée, vent debout ou chant intérieur, elle manifeste dans la cité une objection radicale et obstinée à tout ce qui diminue l’homme, elle oppose aux vains prestiges du paraître, de l’avoir et du pouvoir, le voeu d’une vie intense et insoumise. Elle est une insurrection de la conscience contre tout ce qui enjoint, simplifie, limite et décourage. Même rebelle, son principe, disait Julien Gracq, est le « sentiment du oui ».

"Elle invite à prendre feu." rappelle Jean-Pierre Siméon, directeur artistique du Printemps des Poètes.


(JPG)

Viviane Ginapé sur facebook


En réfléchissant à cette préparation, d’autres questions émergent au confluent de l’évocation de ces chants offerts aux résidents et d’un projet de "printemps des poètes... .

Viviane Ginapé chanterait-elle Big Bill Broonzy et/ou Colette Magny ? là sur un poème d’Antonio Machado... ou, avec, plus connu, Melocotton ou "Le mal de vivre" ou sa mise en chant de la définition de la marche par un dictionnaire ou de Jabberwocky de Lewis Carroll...ou d’un poème de Victor Hugo ou d’un texte d’Artaud... Insurrection poétique, thème du printemps des poètes 2014 ? Par la chanson ? A voir ?

De ces initiatives qui s’enrichissent mutuellement pour des publics qui, en lieux différents, se recoupent partiellement...

A voir...

J.Cimaz





_

[1] légalisation de la pilule contraceptive, mais en 1967 seulement...

Un partenariat apprécié




entre une Harmonie de Lamastre en pleine explosion qualitative et une chorale Biboffreloula qui conjugue exigences de qualité et ouverture sur le monde...


L’article de Robert Combe,
musicien de l’Harmonie de Lamastre,
et Baraquin.(1)



Samedi 19 avril 2014, en fin d’après-midi étaient réunies les deux formations auxquelles participe activement Jean Louis Barzik, le marié du jour.

A son initiative, Jean Louis, Secrétaire et Saxophoniste à l’Harmonie Fanfare de Lamastre, a mis en œuvre cette rencontre de la Chorale Biboffreloula et l’Harmonie pour un concert au Temple de Desaignes.

Tout d’abord le Choeur dirigé par Viviane Ginapé a presenté un magnifique programme varié et riche.

Ensuite l’Harmonie Fanfare de Lamastre a interprété cinq pièces de différents styles qui ont permis à l’auditoire d’apprécier le travail obtenu par le directeur de l’Orchestre, Dominique Mounier.

Le final de ce concert a été le « mariage » des deux ensembles pour l’exécution des morceaux en commun : 1492 - The Conquest of Paradise & Les Rois du Monde.

Après le concert, les échos recueillis :

-  le public avait apprécié le concert,

-  trouvé le programme de qualité.

Donc les Choristes, les musiciens et les accompagnateurs et LES MARIES ne pouvaient qu’être satisfaits.




NB. Pour lire le calaméo en plein écran, utiliser l’icône en heut à droite...





NB. Pour lire le calaméo ouvrir la version miniature en utilisant la fléche ou re-cliquer sur une page minitaiture pour agrandir ou utiliser ce lien


_ _ _ _ _

1. Les "Baraquins" et "Baraquines" sont le nom des habitants de Saint-Apollinaire-de-Rias. "Riaspol" pendant la révolution de 1789. Lieu en 2ème partie du 19ème siècle d’une rivaliré entre "Le village" avec l’église et l’école privée, et les Baraques, avec la mairie, le Temple, l’école publique... (une savoureuse correspondance aux Archives Départementales, entre le maire, le curé et l’Inspection Académique...) Le nom des habitants scelle la prédominance des Baraques où la Bibliothèque et l’EPN ont occupé les locaux laissés libres par l’école, avant que la population nouvelle n’investisse les Baraques, y introduisant une belle architecture évoquant parfois de belles recherches du Bahauss il y a plus d’un siècle. Robert Combe, fils de résistant actif et petit-fils de résistante civile, décorée de la médaille des Justes, est porteur d’une autre dimension communale, postérieure, résistante et ouverte comme en témoigne ce travail approfondi, depuis des années, à l’Harmonie de Lamastre...





_

Convivialité, qualité, émotion...


ou Chanson française et livre Un de ces moments riches et précieux avec Yves Paganelli et un public qualifié...


(JPG)


la chanson française et l’écriture et le débat, ont été objets et vecteurs de patrimonialisation...


Paris des années 68-70 où à un an près on pouvait se rencontrer à la Sorbonne ou à l’Ecluse où chanta Barbara...

La revenue en Ardèche où allaient tous les grands : l’ami Ferrat

et sa lettre passeuse,

et les autres...

L’Ardèche, ses résistances et ses moulinages...


(JPG)


Ces nouveaux-venus, parfois mal accueillis parce que, eux, venaient vivre là quand les enfants étaient partis dans la vallée ou plus loin trouver "le formica et les poulets aux hormones"...


Et pourtant il y a eu ceux qui ont aidé, ont fait un maire du chanteur, l’ont poussé à écrire, à reprendre la voie d’un moulinage, familière à son ancêtre, d’où, tout naturellement est né un bel écomusée... Chirols...

Ces lieux qui parlaient - Marie-Louise...

Ces ouvrières de la soie...


(JPG)


De Chanaleilles à Paganelli en passant par Parisot, où la construction d’un roman familial construit l’identité orpheline. Et l’éloge de la grand’-mère, de la femme et des filles...


" Marie-Louise l’usine qui vous accueuille
Vous méprise :
"fille-mère et déshonneur".

Lui c’était Jean médailles et fleurs
Elle, Marie-Louise, vous connaissez"


(JPG)


"Choc des cultures, fracas des certitudes. Que de conflits et de haine pour une simple borne séparative d’un champ minuscule, borne éternelle, qui ne se souvient ni du temps ni du vent..."

"Et que dire de l’installation improbable, dans ce lieu précis, de l’arrière-petite-fille du menuisier et du petit-fils du gendarme !"


" L’injustice est mère de la révolte !"

"il est peut-être temps que tu le lises."
"Il est lourd parce qu’il est rempli d’idées..."

" C’est ainsi qu’Adrienne feuilleta les premières pages des Misérables"...


(JPG)


"Il s’appelait Jean, Jean des Cévennes
Jean-Pierre ou bien Jean,
Jean la Déveine
maintenant on l’appelle
johnny c’est plus typique
On le montre aux toutistes
Au dernier club hippique

Il s’appelait Jean, Jean des Cévennes
Jean-Pierre ou bien Jean...
Vive Cévennes..."


"Changer de monde, vivre enfin avec l’univers comme espace !"


(JPG)


"Au delà des mots et des notes. Itinéraire d’un ardéchois vagabond" (Septéditions)

A lire

Et écouter chanter Yves Paganelli.

Un régal...


Merci à lui, merci au public et merci à Marie...


Jacqueline Cimaz
et, pour l’organisation, Eliane Baud, bibliothécaire, et Geneviève Greco, membre actif de l’équipe de la Bibliothèque.






_

Paga à Alliandre...


(JPG) Une salle bien remplie...

Des musiciens très compétents !

Un répertoire un peu modifié et toujours commenté et qui parle à chacun... Yves Paganelli...


Une présence et une voix qui s’intenfient quand s’affirme l’adhésion du public...

Rapprochement et complicité...

L’Ardèche, ses mémoires, ses mots - ces mots qui allient nostalgie et résistance...

Une belle soirée...





_

La vagabonde, bilan d’étape et bon vent !


Récemment a eu lieu la fête des 30 ans de la chorale « La vagabonde ». Pour l’occasion, Malcolm Williams et sa troupe se sont retrouvés dans la salle communale de Saint Maurice en Chalencon pour célebrer cet anniversaire.

(JPG)


Anciens et nouveaux choristes sont partis à la rencontre des souvenirs étayés par une rétrospective sous forme d’exposition retraçant ces trente années d’existence.

Les retrouvailles voyagèrent avec plaisir autour de ce temps partagé, étonnées qu’il puisse passer aussi vite.

Fatima Mana





_

Les 30 ans de la Vagabonde s’exposent


Information reçue, et qui nous parait tout à fait intéressante...

(JPG) La chorale "La Vagabonde", dirigée depuis 30 ans par Malcolm Williams, fête cet anniversaire avec

-  une première étape samedi 30 août à partir de 18 heures dans la salle communale de Saint-Maurice-en-Chalencon à Alliandre.

Une petite exposition présentera une rétrospective des activités de la chorale, avec, en fond sonore des morceaux choisis de ses prestations.

Cette rencontre se poursuivra autour du verre de l’amitié.




-  Deux concerts seront ensuite proposés les 24 et 25 octobre avec les anciens choristes et la chorale actuelle pour donner les principaux succès qui ont jalonné ces 30 ans de chants partagés.


Les informations à ce sujet seront communiquées ultérieurement.

Renseignements : 04.75.66.32.99


NB. Photos prises lors du voyage à Ambert par Jacqueline Cimaz et Fatima Mana qui ne montrent évidemmement pas le rapport avec la chorale... Sauf que... tous les participants ont beaucoup aimé, dans le car, les chants interprétés par Sylvette et Malcolm Williams... Ils ont tellement aimé et écouté qu’ils en ont oublié de faire des photos !





_

Un groupe qui s’étoffe et prend de l’assurance


(JPG) Un peu d’angoisse aussi,

l’échéance du 7/7/7 se rapprochant.

Par contre,

les projets d’animation s’enrichissent, se précisent et se diversifient, notamment en direction des enfants et adolescents,

mais pas seulement !


_

Un démarrage efficace et convivial

pour ce nouvel atelier chant créé dans le cadre de la préparation des festivités du 7/07/2007 (projet téléchargeable ci-dessous, en consultation, avis et propositions sollicitées pour les animations)

Après un moment rapidement consacré à la mise en forme du projet, puis aux questions d’intendance inhérentes à tout lancement - sous l’impulsion d’Hélène Rochier- le groupe fondateur s’est engagé dans le travail de la voix.

Renée Heerkens, artiste interprète, a ainsi organisé l’échauffement vocal, moment important avant le chant, qui consiste

-  à instaurer une décontraction physique ( massage des joues, etc....),

-  faire prendre conscience du trajet du son,

-  mettre en place des techniques de respiration , des vocalises, etc ....

Une gymnastique nouvelle et insolite pratiquée dans la bonne humeur.

(JPG)

L’inégale découverte des chants retenus s’est ensuite effectuée dans le plaisir, d’autant que le professionnalisme de Renée Heerkens a permis à chacun de commencer à surmonter ses difficultés.

La prochaine séance est prévue pour le mardi 24 avril, de 19h à 21h, à la bibliothèque. Il faudrait que le groupe commence à s’étoffer progressivement pour être efficace en juillet.


Le vécu de Fatima Mana :

Les derniers apports peignent d’infini les possibles à exploiter. Sans scrupule quoi qu’avec un peu d’appréhension, nous découvrons le chant. Enchevêtrés de curiosité, nous dépierrons le chemin long jusqu’à l’harmonie -certainement révélatrice d’avoir osé s’emparer d’un monde inconnu. Et comme nous ne doutons de rien, nous essayerons d’offrir le meilleur de nous-mêmes, impulsant, qui sait, d’autres talents.


_


L’Harmonie de Lamastre à Saint-Jean !

La mairie de Saint-Jean-Chambre avait invité les Rias à ce concert dont Hélène Rochier, responsable de la commission Musique, nous avait aussi parlé depuis longtemps.

(JPG)

De nombreuses personnes ont ainsi pu bénéficier de cette très agréable soirée.

(JPG)



_

Une nouvelle commission...

(JPG) Réunion fondatrice de la nouvelle commission chant ce 21 mars sous la responsabilité d’Hélène Rochier et avec la participation de Renée Heerkens, intervenante pressentie.

Après une visite de l’église, lieu de spectacle retenu pour un concert, la discussion a porté sur la première ébauche d’un projet pour le 07/07/07, sa préparation en amont, sa valorisation et ses prolongements en aval...

Un communiqué d’Hélène Rochier :

" Vous aimez chanter, ... Vous souhaitez vous détendre, ... Vous avez des connaissances dans le domaine et souhaitez nous les faire partager .... Alors venez nous rejoindre, C’est avec plaisir que nous vous accueillerons dans cette nouvelle commission.

Des ateliers chants vont être mis en place (calendrier à définir) à la Bibliothèque de St Apollinaire de Rias dans le but de composer un groupe qui dans un premier temps préparera un spectacle pour la journée du 07 juillet 2007. Décision du Conseil Général de promouvoir sur le territoire ardéchois la journée de l’Ardèche, faire de cette journée un temps festif, culturel et convivial sur le plateau de Vernoux. (Participation au concert donné par Renée HEERKENS)

Pour toute inscription, veuillez nous contacter à l’adresse suivante : lesrias.association@tiscali.fr en oubliant pas de préciser (commission ou atelier chant), voir les deux."

NB. La commission attirait l’attention des lecteurs sur la venue de l’Harmonie de Lamastre, le samedi 24 mars au Temple de Saint-Jean-Chambre.



le document officiel...



Réalisation : Inforoutes de l'Ardèche -- PackWeb -- Spip --