Bibliothèque
Fonctionnement

- Contact
- Activités
- Animations
- Apports
- Archives Bibliothèque
- Biens communs ?
- Communication
- Ecriture numérique
- Expositions
- La Passe
- Lecture numérique
- Les découvreurs
- Littératures
- Manifestations
- Numérisation
- Poésie
- Prêt et consultation
- Réseau
- Sciences
- Statut
- Textes-rencontres

 

 

Plan du Site

Elle se range et s’arrange,

vit et s’affole avec l’imminente venue du Bibliobus. Livres triés, rangés ou classés...

Et pourtant on sait s’y projeter des images...


(JPG)

Réel de Bibliothèque augmenté par projections du site captées par Amanda et Eliane...


Comme ce message de vient d’nous envoyer la tante de Patagonie après un long silence...


E pourkwa kyorée k’han grande salle kon s’baignrait l’visage dans les mots zéleslettres ? sa diskut dur classement réfléchit phosphaure entre Viviane & Eliane apaisées par belles lettres tête en bas de GG. têtenbas permet parfois de mieux voir dans les koings ! C b konu !!! Indispenableue pratik aurfmatriss pour lecteurs zavrtis i voyant plus loin qu’l bourg d’leur né. on é plus en décurité ici kdans votre ré. où sengloutitmémoriel3945 3945 3945... dame tankqs’réveillent pas volkans dissi... [1]





(JPG)



D’autres y écrivent combinant textuel et iconique... Et s’amusant... entre muse décriée par J-P.Dubost et musée... [2]


Et se déclarent satisfaits de leur travail... Du beau travail, en effet, où s’ouvre la voie du Design graphique, en même temps que celle d’une approche des écritures numériques composites...


(JPG)


(JPG)


Histoire de chat Hampaté en pâte à crêpes ou jonquille en attendant piano bavard ? Une situation narrative exemplaire pour refaire appréhender aux jeunes les différences entre héros, narrateur et auteur d’un récit...


(JPG)






Un second Calaméo créé cette semaine, où Elicia est venue avec son textes et ses images prêts dans sa tête. Un retour apprécié...





Là aussi les contraintes de l’outil vont conduire au Design graphique, dans lequel les jeunes avaient déjà fait quelques incursions l’an passé. Un domaine aux confins de l’art indispensable à la réflexion sur l’écriture numérique... Et ce n’est pas Willémina qui nous contredira...


(JPG)


(JPG)


Bref, en bib, aux Baraques ça travaille, ça réfléchit, se projette dans l’avenir - et celui des enfants et petits-enfants... Des inquiétudes certes mais aussi beaucoup de convivialité et bonne humeur...


O.E.



_

[1] Si d’ Patagonie, Inès Incoñito, la tante d’Orphélia nous envoie ça c’est qu’elle pense qu’il y a péril en la demeure. Et pas seulement pour une affaire d’ondes gravitationnelles... Qui vous dit que dans 30 ans il n’y aura à St-Apo des milliers d’habitants réfugiés de la côte atlantique ?

[2] Et bien aise ici, Willemina. Que seront polders de Hollande dans trente ans ? Quand les vidéos des vagues submersives de Bretagne envoyées du Hâvre par Renée Grünweiser ont fait monter l’inquiétude. Qu’attend-on pour tenter de protéger le littoral ? Ces côtes aimées de Ré, du Vietnam, de la Maresma - ou celles d’Oléron et Noirmoutier que nous montrait André Roche il y a quelques jours ? Rochefort et sa corderie... Les embouchures de la Seudre et de la Charente ? Le marais ? Et la Gironde et Bordeaux ? Arcachon ?





_

En guise de bilan 2013

Cette année, la bibliothèque est dans ses locaux. Très fréquentée l’été, moins l’hiver sauf quand il y a des manifestations culturelles ou festives.

La quasi totalité des livres prêtés par la BDP qui manquaient encore l’an passé ont été récupérés après de multiples démarches.

De nouveaux lecteurs se sont inscrits, dans toutes les tranches d’âge.

En liaison avec le résidence de Didier Tallagrand, les livres animaliers sont beaucoup sortis.

Nous avons eu aussi des créations de petits livres mettant en jeu les animaux avec travail de la mise en page et de l’image sur l’ordinateur.


(JPG)


Pour cette nouvelle année nous vous attendons encore plus nombreux et créatifs...

Une exposition sur l’eau exploitée hors les murs par Nicole Chaudier a suscité beaucoup d’intérêt, en liaison avec le livre sur les ponts de la Dunière de Marie des Ponts et avec l’exposition sur les ponts d’Ardèche présentée par Sylvette Béraud-Williams.

Nous avons eu aussi la présentation du livre ..... d’Yves Paganelli. Une soirée très enrichissante, entre mots chantés et dits. Un public très intéressé...

La bibliothèque s’est aussi impliquée à toutes les manifestations associatives autour du livre...

Eliane Baud
Bibliothécaire





_

Invitation de la bibliothèque de Vernoux

aux autres bibliothèques du secteur, lors de son AG. En effet toutes les bibliothèques du secteur étaient concernées par un projet de restructuration émanant de la BDP.

Unanimité pour refuser ce projet :

-  les bibliothèques constituent un maillage culturel du territoire permettant travail de proximité, au plus près des gens et vie d’équipes de volontaires,
-  le passage du Bibliobus enrichit la vie des villages et ouvre d’autres regards sur les livres quand la population peut s’associer à leur choix,
-  la suppression de ce passage dans les villages entraînerait la suppression d’emplois dont le rôle culturel et social est important,
-  et amènerait de nouvelles charges pour les équipes de bénévoles, contraintes de porter les livres - donc d’en limiter le nombre pour limiter le poids, d’autant que la bibliothèque de Vernoux est difficile d’accès, qu’il y a des escaliers pour accéder au parking...

D’autres points ont été plus ou moins évoqués :

-  l’importance d’équipes de bénévoles, un mot qui semble disparaître du vocabulaire de la BDP (parce qu’à terme on viserait une ou un seul(e) professionnel(le) pour un secteur ? Là aussi il y aurait un énorme manque à gagner car le public apprécie le fait, suivant ses demandes, de pouvoir s’adresser à un membre ou un autre de l’équipe de la Bibliothèque... Et puis si une personne lit un conte aux petits, il en faut bien une autre pour aider une visiteuse à choisir un roman du terroir qu’elle n’a pas encore lu...

-  enfin le "désherbage", comme s’il était vieillot de garder des livres anciens. Toutes les équipes constatent que ces livres mis "en réserve" sont très demandés et très lus... On connait aussi l’importance des re-lectures et combien on ne relit pas de la même façon au fil du temps, en fonction de l’histoire du livre ou du genre de livres et du contexte de ce livre qui évolue... Quand on connait l’importance, en formation des professeurs, qu’a l’approche de l’histoire des traductions d’un même livre, qu’en sera-t-il si les traductions passées ont disparu ? A aussi été étudié le rôle de passeur de la dictée d’autrefois vers la littérature...


(JPG)


Et la réflexion se poursuit...

-  on voudrait désubstantialiser le livre pour n’en garder que du récent superficiel lisible sur tablettes pauvres qu’on ne s’y prendrait pas autrement !

La numérisation du livre n’est intéressante que si elle apporte un + à la lecture via des liens permettant de découvrir variantes de l’écriture de l’auteur, rapprochements avec un autre livre, histoires d’éventuelles traductions... Ceci pour le contextuel, l’externe à l’écriture même. car pour l’interne il faudrait prendre en compte la structuration d’écritures complexes articulant textuel, logographique, iconique, sonore... et la possibilité, pour le lecteur, d’intervenir sur ces écritures, de voir les réactions d’autres lecteurs, pourquoi pas d’en discuter par internet avec cet autre lecteur...

Voilà qui appelle des équipes de bibliothécaires aux compétences diverses et des outils de lecture "intelligents", qu’il s’agisse de tablettes ou livres aux pages papier éventuellement enrichies de composants électroniques...


Après tout si, pour aborder l’ère du numérique, on nous proposait un réseau dense de professionnels très qualifiés, aux formations diversifiées, pour renforcer et former les équipes de bénévoles...

Mais il ne semble pas que ce soit là l’orientation retenue...

Jacqueline Cimaz

NB. Un nouveau-né vient de mourir parce qu’on a supprimé les maternités de proximité... La lecture publique aurait-elle à gagner quelque chose à la disparition des bibliothèques de villages ou quartiers ? (Quand on parle de l’importance des tiers-lieux... et des réseaux... )





_

Quand s’étire le provisoire...


Grand accueil pour ceux qui s’aventurent jusqu’à nous pour choisir des livres, créer des images sur ordinateur ou écrire...



Et même le chien subit d’étranges traitements, sinon le chien du moins son image photographique...

Production d’atelier...



_

Au ralenti...


-  Vie de la bibliothèque au ralenti, perturbée par des travaux en passe de rattraper le retard pris avec les barrières de dégel, où l’EPN s’installe souvent en mairie avec des ordinateurs portables si ce n’est à la Grange du Vernat.

Quelques jeunes lecteurs intrépides et aimant les livres ont cependant le feu vert familial...

Des revues qui arrivent, comme celle de Science et santé sur les nanotechnologies...

Eliane fidèle au poste, chaque mardi, et, souvent, divers membres de l’équipe...

De jeunes adultes aussi...


(JPG)


Un report forcé du Bibliobus.

Mais une continuité affirmée.


Un nomadisme de fortune qui n’a pas empêché la participation de plus de 70 personnes (54 DIFFERENTES - mais un petit noyau solide ayant participé à 2 ou 3 séances...)


Nous conseillons de venir après 18h et la clôture du chantier - mais avant la pénombre - pour les prêts de livres (prêt gratuit mais inscriptions indispensables)

L’équipe





_

Une nouvelle Bibliothécaire


(JPG) mais une ouverture

ou non-ouverture

toujours suspendue au coulage de la dalle, disions-nous.

lequel dépend lui-même de la fin des barrières de dégel sur la route de Lamastre...

Si la Bibliothèque est inaccessible ce mardi,

Eliane Baud en profitera pour aller chercher les livres commandés

et découvrir ainsi la BDP...

et autres renseignements...


Le mardi la dalle n’était pas coulée, la grue étant toujours stoppée par les barrières de dégel.

La bibliothèque a donc été ouverte...


(JPG)


(JPG)


(JPG)


La grue a pu arriver le jeudi par d’autres routes.

Fermeture donc, mais personne ne pouvait approcher...

C’est sec maintenant.

La bibliothèque (en locaux provisoires) est donc accessible les mardi, jeudi et, éventuellement autres jours d’atelier (en attendant la réfection de la cour -après construction de la salle du Conseil... en fin de travaux...)


Donc en principe plus de perturbations pour l’immédiat... Et le plaisir d’un impressionnant suivi des travaux...


Jacqueline Cimaz

-  webmastrice et responsable de l’EPN





_

Temps suspendu...


-  Des travaux qui avancent...

Un temps provisoire, suspendu, avant de réintégrer des locaux agrandis et remis à neuf - dans quelques mois.


(JPG)
D’avancées...


(JPG)
en avancée...


Autre changement. Fatima Mana qui était bibliothécaire depuis des années et a été employée de l’association du 1er août 2010 au 31 juillet 2011, dans le cadre d’un emploi aidé, nous a quittés pour se consacrer à une V.A.E ou "validation des acquis de l’expérience" qui, sous réserve d’un travail conséquent piloté par un centre de formation universitaire et de la réussite d’une soutenance devant un jury, peut déboucher sur un diplôme.

Une voie ouverte par les quatre B2i ...


(JPG)
En marge des travaux, le service de prêt se poursuit...


Jacqueline Cimaz



_

La bibliothèque s’emménage


Ce vendredi 24 décembre, David Bernard, venu pour une affaire d’imprimante, proposait, sous l’oeil approbateur de François Juston, une réorganisation de la salle pour éviter les échevaux de fils électriques et téléphoniques.


(JPG)
Réamènagement de la salle d’informatique...


Aucun précepte pédagogique qui puisse tenir devant de tels arguments de bon sens.

Donc déplacement des tables et piles de chaises et tout s’est organisé...

Fonctionnel et ça marche et il reste même la place de tables pour une réunion de bureau...

Pendant ce temps Fanny a fait quelques simulations d’arrangements du coin petits sous l’oeil vigilant de sa maman. Un résultat collaboratif des plus heureux...


(JPG)
Pause réflexive entre deux simulations d’aménagement du coin "petits"


Michel Cimaz, lui, mettait la dernière main à l’arrivée de l’eau... Et respirait d’aise quand tout a fonctionné...


(JPG)
La satisfaction du travail réalisé et efficace


Quant à Jacqueline Cimaz, informatique en place, elle mémorisait le contenu des placards, installait avec Cécile et Fanny le coin poésie, celui des publications et le bureau de la bibliothécaire.

L’essentiel est en place ; restera à donner un coup de chffon et à passer l’aspirateur pour pouvoir accueillir le public...

Réouverture donc le mardi 3 à 16h.

J.Cimaz




_

D’un lieu à l’autre


Le grand déménagement I

Jeudi 15 décembre 2011, 7h50. L’équipe du Tremplin est là, sept personnes - six employés et leur chef d’équipe, le Maire, Michel Cimaz, et Jacqueline Cimaz, responsable de l’EPN [1].

Travail non stop pour le Tremplin, sauf pauses réglementaires, de 8 à 15h.

Un présentoir est vidé, les livres sont mis dans des caisses et montés dans l’une des pièces de l’appartement du 1er devenu "Bibliothèque" le temps des travaux. Le présentoir est démonté, monté et remonté et les livres rangés... Ceci, présentoir par présentoir... Michel Cimaz s’occupe de l’informatique...

En haut, aiguillage des rangements, d’un placard à l’autre, suivant le format.

Une belle concertation avec une équipe habituée à évaluer les mesures. Tout loge !

A gauche, après la cuisine, où on photocopiera, table pour portables visiteurs, face au mur nord, dans le prolongement, salle pour consulation et ateliers informatiques et Internet. De quoi accueuillir le groupe des quatre filles qui n’attendent que ça pour créer sur Internet avec Vuvox, et même plus et s’y réunir en petits groupes...

Reste à connecter la connectique et amener l’Internet, à fignoler les ultimes rangements perturbés par le décalage des heures de repas, faire le ménage avant remise au sol des coussins pour très jeune public.


(JPG)
Démontage


(JPG)
Remontage 1


(JPG)
remontage 2


Les visiteurs du vendredi - le groupe patois- ont été surpris par le caractère coquet de l’ensemble - le coin enfants notamment - salle du fond, à droite... Au milieu moults présentoirs entre placard et cheminée. Première pièce à droite, la poésie, une table de travail, le bureau de la bibliothécaire... Dans le couloir, les bancs des tout petits...

Tout devrait être opérationnel à la rentrée de janvier et sans doute avant. Des classements à affiner peut-être ? A voir peu à peu et toute aide sera bienvenue...

Tous nos remerciements à l’équipe du Tremplin pour la qualité du travail effectué...

Jacqueline Cimaz





_

[1] l’Espace Public Numérique lié au PAPI de la Bibliothèque

Fonctionnement

La Bibliothèque Municipale de Saint-Apollinaire-de-Rias est ouverte au public le mardi de 16h à 19h30 et le jeudi de 17h30 à 20h, ou éventuellement sur rendez-vous, et bien sûr, lors des divers ateliers qui y sont organisés.

Pour connaître les heures d’ouverture supplémentaires, voir le journal trimestriel - recto à télécharger, toute éventuelle modification étant signalée dans les Brèves, en page accueil du site.

-  Conditions de prêt et fonctionnement :

L’utilisation de la bibliothèque et le prêt des livres et documents sont gratuits.

La BDP assure un service de réservation : il suffit de demander le livre désiré ou des documents sur un sujet et elle se charge de les chercher et de les expédier.

-  LIVRES ET DOCUMENTS

 Environ 600 livres et documents ont été donnés et sont répertoriés.

 Grâce à la subvention du Conseil Général, des livres ont pu être commandés pour constituer un fonds propre.

 La BDP prête environ 600 livres renouvelables 4 fois par an grâce au passage du bibliobus.

 Actuellement, il y a en rayon environ 1000 livres.

-  Le choix est vaste entre - Romans, - Documentaires (cuisine, bricolage, histoire, arts plastiques, poésie, géographie ...) - CD-ROM (la terre vue du ciel) - BD adultes et jeunes - Revues adultes et jeunesse ..).

A noter la richesse de notre rayon poésie, assez exceptionnelle en ce qui concerne la poésie contemporaine de qualité...




Par ailleurs, l’accès à Internet, gratuit, est possible, y compris en amenant son portable et utilisant la WIFI, ressource très utilisée pendant les périodes de vacances...

Recherches documentaires, services, découverte de la commune, de livres réalisés par ses habitants, animations diverses...

Visites de site et formations à l’écriture numérique ou à d’autres services, sur demandes et gratuites...





_

Bon d’inscription


Réalisation : Inforoutes de l'Ardèche -- PackWeb -- Spip --