4 E.P.N
49 Archives & Documents EPN

- 41 Présentation contact
- 42 Services
- 43 Reseaux
- 44 Municipal
- 45 Ressources
- 46 Pôle multimedia
- 47 Evaluation/Régulation
- 48 Créations numériques

 

 

Plan du Site

PrepaMise à jour du site global T3 2014

Rappel des dernières informations publiées

PORTAIL du SITE MUNICIPAL

Rappel : Accès permanent à la méteo du plateau, et aux divers blogs... (Tête des Brèves)


I. Domaine mairie général

I.1. Réunions du conseil municipal
-  des 11 et 25/04/2014
-  du 20/06/2014
-   du 7 juillet

-  Municipales, liste entière massivement élue.

-  Election du maire et de ses adjoints : mise à jour des Résultats en ligne

-  Compte-rendu du Conseil municipal du 28 mars avec la liste des diverses délégations ...

-  Label Villes internet 2014 - 5 arobases et mention "Village Internet" cf page d’accueil du site et blog du maire Les pancartes sont déjà en place aux entrées principales de la commune. Et en Brèves

-  Débats instructifs pour le 15ème anniversaire de Villes-Internet... Concours photo : contribution partie in extremis. Il a fallu changer de format et de nombreuses, intéressantes et représentatives photos n’ont pu être envoyées... Nous les joindrons à l’exposition locale... Possibilité de decouvrir la remise du label et les débats Cette journée du 15ème anniversaire pour laquelle la commune a été valorisée à travers l’interview de la référente Internet...

Intercommunalité :

-  Election de l’exécutif à la communauté de communes : Totalité des résultats en ligne

-  Tupp’ à la salle Louis Nodon : une belle performance, riche, qui ouvre la réflexion et le débat. Du bel ouvrage

-  Deux autres comptes-rendus sur Interface, celui concernant le concert du trio Marian Bodoi -> http://interfarias.blogspot.fr/2014/03/ecrire-avec-son-corps-et-un-flux.html ] à Vernoux, et celui concernant "Tchiki’" à Saint-Jean-Chambre.

Mesures d’urgence

-  Mesures d’exception à connaître : le site ayant été inaccessible pour cause d’amélioration des services du SIVU des Inforoutes, un certain nombre de disposions ont été prises pour le cas où cette situation durerait. Il est bon des les rappeler comme mesures d’urgence à pérenniser en cas de problème. Pour joindre le maire, Michel Cimaz, vous pouvez téléphoner sur son portable ou lui envoyer un courriel. Il vous répondra par les mêmes voies ou de son blog.

-  Pour la Bibliothèque, 0475580957 ou Eliane Baud, directement.

-  Pour l’EPN et Les Rias, joindre Jacqueline Cimaz au 0676577070. Toutes informations importantes concernant l’un des domaines sera mise, à titre exceptionnel et transitoire, sur le blog "De site en Ville-I" .

-  Pour l’ACCA, joindre directement Alain Fluchaire sur son téléphone.

-  Blog(s) lié(s) au Domaine mairie général

-  le blog de Michel Cimaz, maire... et l’accès au plateau TV auquel il a participé.

II. Domaine mairie Espace Bibliothèque

(JPG)

-  La venue du Bibliobus bien accueillie ; des échanges fructueux y compris sur des projets qui se rêvent à partir d’une exposition de Stéphanie Lehu, photographe, exposition réalisée en partenariat Angle-art contemporain/Salon du livre de Saint-Paul-Trois-Châteaux, que pense faire venir la bibliothècaire

-  Réunion des bibliothèques du plateau à Silhac L’article de Geneviève Greco.

-  Quand la Bibliothèque se range et s’arrange, id_rubrique=67#a-2743 ]s’y écrit une histoire de chat en pâte dont on peut tourner les pages sur l’écran Et rapidement un autre calaméo où se réconcilient pour toujours les animaux préférés d’Elicia...

-  Exposition par la Bibliothèque, des photos de Stéphanie Lehu, d’Angle Art contemporain, photographe - photos réalisées dans le cadre d’un partenariat avec le Salon du Livre de Saint-Paul-Trois-Châteaux, où plusieurs de nos jeunes ont fait de belles réalisations qu’elles pourront projeter et expliquer à l’occasion de cette exposition. En outre des ateliers d’écriture textuelle, icônique et/ou sonore, seront organisés pendant l’exposition par l’équipe Bibliothèque/EPN...

(JPG) A noter également ce côté "Anciens de l’école des Baraques", qu’a repris la bibliothèque. D’émouvantes retrouvailles et précisions quant à l’emplacement de l’ancienne bibliothèque de classe.

Blogs liés au Domaine Bibliothèque

A créer...

III. Domaine mairie Espace Public Numérique

-  Ce mardi, maintenance et organisation sous window 7 pour pouvoir commodément travailler les photos - et téléchargements de Gimp2. Lecture critique de belles photos de Willeminia et de photos interrogeant le réel... Approche du traitement de l’image

-  Deux rassurantes histoires de chats qui nous conduisent de Calaméo au Design graphique...

-  Fête de l’Internet 2014 : Où le travail se poursuit et s’organise... La création au coeur des pratiques de l’Internet pour cette fête de l’internet avec l’ultime organisation de contenus brefs pour le réel enrichi par tous du parcours d’art. Et en sachant qu’un QRcode ne conduit qu’à un lien...

-  Un travail d’André Roche et des participants qui aboutit à l’indispensable élaboration et utilisation de critères d’évaluation...

-  Une nouvelle séance de travail avec André Roche s’est avérée nécessaire ! De belles et intéressantes photos , projets de veillées et voyage... Du dense... Un nouveau critère émergent : la qualité artistique des photos (qui renvoie à leur contemporéanéité)

Quand les Hautes écoles ouvrent, en place essentielle, leurs contenus à l’art contemporain, quand les ingénieurs de Dassault travaillent avec des danseurs, on se dit qu’on bien a fait, à St-Apo, de tenir bon contre vents et marées, en prenant appui sur l’intelligence et la volonté de quelques personnes -notamment de l’équipe de la Bibliothèque et de l’EPN, des jeunes, et tout particulièrement d’une petite fille de 11 ans, Elicia, qui cherche et s’intéresse à tout... Certes on n’a ni les moyens matériels ni les compétences professionnelles dont on rêverait ... mais... Encore qu’une grande salle hyperconnectée, des murs, deux vidéoprojecteurs et leurs supports, des contenus... et une appétence culturelle largement partagée et alimentée par des contenus de qualité sélectionnés sur le Net... Ne manquera qu’un grand miroir mobile... [1] Et bien sûr, beaucoup de travail, d’informations et de formations... Pour des usages vraiment innovants et créateurs du numérique, au service de tous et du futur... Vous doutez, tappez "art contemporain et grandes écoles" et lancez la recherche sur le web avec votre moteur de recherche préféré. Vous trouvez des quantités de réponses, comme celle-ci ou celle_là "HEC, Sciences Po, Paris VII... Les établissements cités ont un point commun : tous ont intégré l’art contemporain dans leur cursus ou leur campus..." Aujourd’hui, ce qu’on recherche, c’est la différence. Quoi de mieux que l’art pour lézarder le moule en activant l’imaginaire des futures élites ? ... Il faut démystifier l’art. Les effets ne sont peut-être pas immédiats, mais ça peut les marquer. On ne peut pas faire l’impasse sur l’art pour comprendre un monde devenu complexe”, insiste Jérôme Poggi..." Faites-nous vos propositions pour démocratiser la culture et permettre à vos jeunes d’aller le plus loin et le mieux possible dans les études et notamment d’éviter l’hécatombe de la 1ère année d’université... Et dans tous les cas, de mieux comprendre ce monde et sa complexité. Le numérique et l’EPN, ça sert aussi à ça... Il est important aussi qu’il permette de faire vivre et partager les valeurs qui furent celles de la Résistance, d’en faciliter la transmission intergénérationnelle. Transmission du savoir, formation, art, art contemporain qui depuis le temps des cavernes est moyen de comprendre le monde et d’agir sur lui. N’est-ce Goebbels qui disait" Quand j’entends parler de culture, je sors mon revolver..."

-  Vie ordinaire de l’EPN et de la Bibliothèque : la remontée des participations en formations ou explorations...

-  123people arrête ses services : la perte d’un outil d’autocontrôle de son identité numérique, de recherche pour le travail de patrimonialisation à partir d’un site local ayant bientôt 10 ans et de la niche d’utilisation développée - avec deux fois, des aménagements spcécifiques des responsables du site pour adapter l’outil à nos usages.

(JPG) Travail d’entrée de M-Claude dans l’image d’elle créée par Didier Tallagrand

-  Photo, quelle réalité ? Quel travail de la photo et de l’image à l’école et en EPN et pourquoi ? Enjeux citoyens, cognitifs, artistiques ? Au coeur des écritures numériques ! Et sur fond d’un suicide de photographe... Sur fond aussi de la distinction de Rouillé, déjà utilisée pour les formations B2i il y a quelques années, entre "belle photo" et "photo outil d’investigation artistique". Débat réouvert aux Baraques... Et poursuite du travail de formation... Au coeur du printemps des poètes et de la Fête de l’Internet et transversal à toutes nos activités.

-  Présentation comme prévu - exposition des photos - envoyées ou non - réalisées par tous pour le concours Villes internet ou sur sa lancée. [2] Et ce, en distinguant, bien entendu, dans les processus de patrimonialisation ce qui est essentiellement lié au recueil de mémoire, et ce qui, lié à l’art contemporain, fait émerger de l’inédit sinon du clandestin... [3]

-  Les dates de l’exposition des photos faites ici, seront à fixer, par rapport à celles de l’exposition - "Bibliothèque" - des photos de Stéphanie Lehu, d’Angle Art contemporain, photos réalisées par la photographe - dans le cadre d’un partenariat avec le Salon du Livre de Saint-Paul-Trois-Châteaux, où plusieurs de nos jeunes ont fait de belles réalisations qu’elles pourront mieux montrer à l’occasion de cette exposition.

Et encore :

Ateliers d’écriture numérique

-  Ecrire avec son corps et les flux d’images... une 1ère moisson, très intéressante... dont ce qui est en blog ou ailleurs au hasard de pages du site ou de blogs...

-  Une rencontre très riche avec Pierre Béroud au sujet de projets de Fablab... Une affaire qui devrait avoir des suites sur ce plateau... En savoir plus ? Une vidéo à voir sur net public, notre visite, à Paris, au 104, et l’interview du responsable du Fablab,V.Guimas . Un projet qui prend le temps de faire son chemin... Mais avance...

Blogs liés à l’intersection des Domaines EPN et Bibliothèque sinon au seul domaine EPN

Certes « Ecritures numériques » , d’Ophélia Escriu, Ecritures numériques 2 pour poursuivre "Ecritures numériques" ; comme un 2ème tome... « Rêverie au travail » ], le très riche blog-brouillon de Jean-Pascal Dubost, réalisation de résidence aux Rias, où on voit la création se créant en même temps que se développe la réflexion sur l’écriture. Du très riche dont les éditeurs ne semblent avoir saisi la portée... A moins qu’une telle richesse ne se laisse enfermée en 2 dimensions ? « Les Rias » , 1ère venue de Pierre Ménard en 2009, dans le cadre de la Fête de la science, pour approfondir nos réflexions sur la nature du livre en ces débuts de l’édition numérique.], « Au lieu de se souvenir » , l’écriture et le territoire, réalisation de/avec Pierre Ménard, de Publie-Net, fête de la science 2011, avec un très riche workshop aux Baraques... Le blog « De site Ville-I qui à partir des liens et de la présentation des initiatives rédigées pour Villes-Internet représente lieu de travail et traçabilité pour notre réflexion sur les usages du numérique, y compris en bibliothèque et Internet. On peut aussi citer « Interface », le dernier-né, créé pour héberger les « découvertes culturelles » qui concernent bibliothèque, EPN et Rias. Il y a aussi les publications sous Calaméo accessibles pour tous de la calaméothèque en rubrique « publications » des Rias, avec aussi murs de vidéos et diaporamas... Les autres blogs concernent moins Bibliothèque et EPN où « et »=intersection [4].. NB. Ecritures numériques 2 : déjà un nouvel article sur le travail en cours sa genèse, ses sources et son développement...(Une logique interne...)

-  Une nouvelle écriture numérique corporelle inventée par Elicia ou la vidéo/pinceau sur la vidéo/page animée... Toute l’histoire d’une recherche-création (un début) à voir en vidéo... Le travail avec la vidéo dans la vidéo...

-  Quand les écritures numériques engendrent des objets ou histoires de fablab . Nouvelle donne économique . Un article intéressant sur le site Net Public Et le fablab du à Paris avec l’interview de Vincent Guimas...

-  Fête de l’Internet, ou quand le réel enrichi du Parcours d’art prend forme et se structure

(JPG) Blogs liés au Domaine Municipal dans sa globalité

Blog De site en Ville I

Blog passeur vers le site de Villes-Internet...

"L’association des Villes Internet a pour objet de coordonner le développement et l’animation d’un réseau des acteurs de l’Internet citoyen, et tout particulièrement des élus et agents des collectivités qui animent le territoire public.

Elle est le réseau de tous ceux qui à l’échelle de la ville ou du village développent les usages éducatifs, sociaux, et politiques d’Internet. cf l’espace municipal

Deux nouvelles initiatives :

-  Numérique et élections, comme il se doit

-  A toute époque, l’art contemporain aux origines ; voir aussi Chauvet

et, plus récente, suite à la publication par Villes-Internet du questionnaire du Label 2014, une 3ème, à situer dans un contexte complexe : quelques ré-interrogations sur l’évaluation et la nécessité de critères au regard de développements incontrôlés et incontrôlables de réseaux sociaux qui ne vont sans faire quelques dégâts. Quand la formation s’est considérablement développée, avec cependant de larges zones d’ombre, revisiter en l’approfondissant l’opposition culture savante/culture populaire dans son rapport avec les réseaux sociaux ?

IV. Domaine Association Les Rias

-  AG 2014 : les textes en ligne

-  Parcours d’art : Après le beau travail du groupe qui a conçu et mis en place la signalétique, et qui, après un nouveau parcours, vérifications faites sur le terrain, veut repeindre certains panneaux, l’énorme travail d’André Roche, un inestimable apport à l’enrichissement du Réel de ce parcours. La patrimonialisation d’une vie quotidienne et festive en temps de paix et de la recherche d’une ouverture culturelle diverse et évolutive qui entre commémoration du 200ème anniversaire de la révolution, plantation de pibous et de l’arbre de la liberté et sorties à la mer, en lieux et musées de la Résistance, en fromagerie ou Palais du facteur Cheval a contribué à enrichir les horizons de tous, leur connaissance du monde. Ouverture et traditions, une histoire très spécifique de la population d’ici. [5]

-  Succès à tous points de vue d’un double vernissage . Riche, généreux, d’un excellent niveau, divers, un temps très fort pour la population de ce plateau...

-  Réflexion et sérieux du groupe de travail. Patrimonialisation et art contemporain. A ne pas opposer, ni séparer. Ne pas fuir l’art contemporain (peur du non connu ? Deux versants de l’activité humaine depuis l’apparition de l’humanité sur cette planète. L’art contemporain comme lunette à voir le futur entraînant les mises en mots et les sciences... Ce pourquoi Dassault ? Sciences Po et bien d’autres... On patrimonialise les apports artistiques, l’art laboure le patrimoine et le fait parler, facilite les communications fortes et fait émerger de nouvelles questions...

-  Rencontre in situ à Chomérac, entre Lynes Avezard d’une part, Pablo Garcia et Didier Tallagrand, artistes, de l’autre, Jacqueline Cimaz et Robert Combe, dans le cadre du projet "Mémoires de clandestinités"... Journée chaleureuse et productive, d’une immense richesse, qui s’est terminée par un échange téléphonique avec Delphine Forestier, doctorante. Un beau projet, solide et dense.

(JPG)

-  La visite de l’exposition Adrianna Wallis à Angle-Art Contemporain ? Visite d’un exposition qui fait sens, et par des voies originales. A voir et suivre

-  "Patois"/occitan du trimestre, de février , de janvier , ou de à mars Patois, dictons et soleil ! Beaucoup de travail et de création de connaissances, bien sûr dans la joie !

-  Printemps des poètes ? Un mélange des genres qui fleurait le dadaisme entre le taxi de Paulette, Victor Hugo, Gherasim Lucas, et on en passe... Une étrange réalisation qui a bien fonctionné.... Cf aussi annonce sur le site du printemps des poètes, et l’annonce par article du site Une préparation outillée

-  Réunion de concertation des structures de diffusion des arts plastiques, ce 25 mars à Privas, suivie de la visite de la très intéressante exposition Rubinstein.

-  Les envois de nos adhérents, comme cette vidéo dont le lien nous a été envoyé par Renée Grünweiser. Outre la simple information, belle dans sa forme, un élément de réflexion. Quel devenir d’ici quelques décennies pour les îles de l’Atlantique et les villes côtières, pour les baies d’Yves ou de Somme ? Quelles mesures prendre ?

Blogs liés au Domaine Association Les Rias

-  Ecritures de soleil aux Baraques pour le dernier "patois" - de mars... Un patois où l’on lit et même achète le livre de Sabatier qui le cite, l’emploie et le met en scène historique...

Quand les écritures numériques engendrent des objets

-  Ecrire avec son corps dans un flux d’images

-  Ecritures numériques 2 : Un blog qui prend la suite ;[ Nouvelles écritures numériques. Rêverie au travail

-  Quand les écritures numériques engendrent des objets

-  Rêverie au travail, le blog de Jean-Pascal Dubost. A relire et commenter toujours, en attendant publication.(1)

-  Et un blog tout jeune, Interface, pour les "découvertes culturelles" et autres comptes-rendus de sorties ou manifestations locales intercommunales...

V. Domaine A.C.C.A

Quand une ACCA a une Bastille sur son logo pour célébrer la nuit du 4 août et l’abolition des privilèges, le droit de chasse acquis par les manants sur les terres du seigneur, sans y risquer sa vie... Un autre respect de l’environnement, de la faune et de la flore... De quoi expliquer la surprise d’un mystérieux cycliste ? Au fait Eliane, a-t-on encore "Jacquou le Croquant" à la bib ?


1. (cf J-P.Dubost "et leçons et coutures" ; Ed.isabelle sauvage)

Découvertes Culturelles :

Elles sont maintenant sur le blog "Interface" classées en rubriques distinctes - regroupées en 2015 pour ne pas être déplacées à chaque nouveau post : Découvertes culturelles liées 1. à la proximité
-  2. aux projets en cours
-  3. à des réseaux régulièrement suivis
-  4. à des visites d’expositions, conférences, spectacles, concerts
-  5. à des lectures

-  6. à l’offre de services divers

Statistiques ou autres éléments quantitatifs et qualitatifs

Plus de 26000 visites depuis le début de l’année en ne prenant en compte que site, blogs et calaméo. ce qui parait dans la continuité de 2013 et devrait évoluer avec la reprise d’une lettre d’information...

_

Notes :

[1] pour mieux contrôler ce qu’on fait avec son corps des flux d’images (on n’a pas les capteurs du Fresnoy et d’autres lieux, à épingler aux corps des acteurs) [2] Evaluation par l’équipe de l’EPN et de la Bibliothèque après élaboration de critères concernant la qualité de la photo en tant que telle et l’adéquation au thème... [3] Voir si on peut faire une sortie associative à Paris début mai, un mercredi ou jeudi, pour aller voir l’exposition Convert... [4] la multiplication logique "et" = à la fois, le "ou" lui, "l’un ou l’autre", renvoyant à l’addition logique... une distinction importante pour comprendre les diverses programmations et pour tout passage à l’électronique et la robotique, même si des logiques plus complexes entrent aussi en jeu [5] Penser aussi à exploiter les dossiers de Fred Juston, coupures de presse et commentaires historiques. Une immense richesse qu’il montrait avec fierté et pudeur, comme s’il avait peur qu’on mesure l’importance de sa culture... Un homme qui lisait beaucoup, prenait des notes, commentait ses lectures...

Modifier cet article Modifier cet article

Editorial 2014 copie securite

L’équipe municipale est heureuse de vous accueillir sur le site de Saint-Apollinaire-de-Rias. Celui-ci a été mis au point jusque dans les détails au cours de plusieurs mois de concertation avec la population et un cahier des charges très précis a été communiqué au SIVU des Inforoutes de l’Ardèche auquel la commune est adhérente, pour création la plus fidèle possible.
Mis à jour suivant les informations et après nécessaire temps de recul, il donne des renseignements sur la mairie et la commune, la bibliothèque - adhérente à la BDP, et son lieu d’accès public à Internet, PAPI s’étant développé et étant devenu EPN label Net Public, lieu où on peut se renseigner, apprendre à travailler l’image, le texte et le son, et leur composition, trouver de l’aide pour réalisation d’un mémoire, se former à distance, réaliser et publier des images, des vidéos, des livres "traditionnels", de petits livres numériques - supports de patrimonialisation et investigations diverses et notamment d’exploration de ces écritures numériques (et non numérisées), émergentes, et participer à de nombreuses autres activités...

Il héberge aussi deux associations locales - l’ACCA, Bastille en logo pour rappeler la nuit du 4 août et l’abolition des privilèges féodaux, et Les Rias, association culturelle affiliée à la Ligue de l’Enseignement par l’intermédiaire de la F.O.L. de l’Ardèche, gérant et animant bénévolement la bibliothèque -affiliée à la BDP, le site, l’EPN, le tout par délégation de service public validée en préfecture et, ce, bien sûr, sous la responsabilité du maire. Et en sus, pour l’EPN -label Net Public, validation par ce qui était au moment de sa création, le Ministère de l’Enseignemnt Supérieur, de la Recherche et de l’Industrie.


La commune est, en outre, adhérente à l’association Villes Internet depuis 2010, adhésion effectuée alors à la demande du SIVU des Inforoutes de l’Ardèche, avec Dominique Wojylac et Christelle Caille, puis renouvelée d’année en année, en raison notamment de l’inestimable apport théorique de Villes-Internet, des ressources documentaires constituées et à disposition et du renouvellement continu d’informations et questionnements émergeant dans un domaine en évolution rapide aux confins de la technologie, de l’aménagement du territoire et de la citoyenneté, mais concernant aussi les théories de l’apprentissage, la psychologie, la sociologie... [1]


(JPG)


L’association Les Rias, reconnue d’utilité publique, comporte dans ses adhérents, nombre d’enseignants en activité ou en retraite, représentatifs de tous les niveaux d’enseignement de l’école élémentaire à l’Université, en passant par le collège et le lycée, nombre d’artistes, notamment dans le domaine des arts visuels et de l’écriture théâtrale ou poétique... Mais elle est interculturelle et intergénérationnelle. Des partenariats divers, notamment depuis cette année avec l’association Angle-art-contemporain - l’aide importante -financière mais aussi organisationnelle et formatrice du Département de l’Ardèche- avec son réseau dynamique des structures de diffusion de l’art contemporain - et de la Région Rhône-Alpes. A noter également les liens renoués grâce à la vigilance et à la ténacité de Christophe Gaillard avec l’E.S.A.T., ancien C.A.T., d’Empurany... Qui sait là si un Fablab ?


(JPG)


 [2]

Comme quoi ce serait ce qui, a priori, de l’extérieur, parait le plus fouillis et fatras sur le site qui s’avèrerait le plus fonctionnel - du moins le plus riche ?


Périodiquement, une lettre d’information fait une synthèse des derniers articles en proposant des liens. Le retour à la formule d’il y a deux ou trois ans, plus long à mettre en oeuvre, est fortement revendiqué... Un élargissement de l’équipe Bibliothèque-EPN étant en cours, pourquoi pas ? A noter que toutes les lettres d’information passées, datées, sont archivées (mais non classées !) et accessibles...


Actualité et questions de fond sur lesquelles Villes-Internet a amené une bouffée d’oxygène en légitimant l’entrée par les usages plus que l’entrée par les techniques.

Des éléments de réflexion qui vont bien au-delà de la simple pose de panneaux -lesquels ont surtout une essentielle valeur symbolique, valeur d’appel à la vigilance et à l’implication citoyenne si ce n’est parfois à la résistance...

donc


Les arobases Villes Internet ? Une réflexion qui concerne tous les domaines et acteurs du site

1. un appui pour les collectivités, les EPN, les associations, ce service d’évaluation, d’information et auto-formation offert par Villes Internet



(JPG)


2. Synthèse d’un travail effectué



En sus des cinq arobases, l’an passé, une mention "ruralité" que nous avons liée à la situation géographique du territoire,

-  à l’apport de ces "services numériques" indispensables à la vie d’aujourd’hui, dans un contexte accéléré d’urbanisation de la planète, et avec ses spécificités locales, émergeant de la lecture des données INSEE (2009) et d’un renforcement ultérieur des tendances alors constatées.


-  à nos efforts pour réduire les "fractures" - avec des apports artistiques et médiationnels de plus en plus riches et impliquants. Comme c’était l’objectif, mais comme il n’était pas évident qu’on l’atteigne, une avancée considérable et collective dans la conception de la structuration d’ensemble et mise en forme d’extraits des divers contenus du "réel enrichi par tous du parcours d’art", à partir de ces étranges cartes de Didier Tallagrand qui ouvrent des temps immémoriaux et articulent les divers apports comme pièces d’un puzzle (en au moins trois dimensions !. Une version plus importante que l’application smartphone ou tablette - et pouvant être complétée- sera accessible sur le site à partir de la cartographie proposée par le SIVU des Inforoutes de l’Ardèche, une demande notre, relayée par Garlann Nizon.

(JPG)


-  Les 5 arobases 2014 qui font plaisir, renvoient à une évaluation plus large et diversifiée (avec, d’après Cités en réseaux", prise en compte d’autres commentaires éventuellement écrits sur le site de Villes-Internet et du contenu des initiatives de la période correspondante)

et une "mention "Village Internet" qui pose d’autant plus de questions qu’une nouvelle catégorisation des collectivités - avant évaluation - parait envisagée, suivant leur taille, leur nature, leur organisation...

Constitution de classes pour étude scientifique qui sera difficile vu la vitesse et la relative diversité des recompositions territoriales, vu aussi la multifactorialité à arrêter quand chaque collectivité peut appartenir à de très nombreux regroupements (au moins 18 pour un petit village comme St-Apollinaire-de-Rias à ce jour et ça évolue)...

Une simple étiquette liée à la taille, au quantitatif en fait de mention ? Alors que d’autres mentions concernent innovations ou démocratie c’est-à-dire le qualitatif ? Tous les avis recueillis y ont vu du négatif. Presque du "laissez ça aux autres et restez tranquilles ici..." " Après tout on peut vivre sans ça !" Certes, on peut aussi retourner vivre à Paris...

Mais, même si cela a été perçu de cette façon et clairement exprimé par certains, cette interprétation parait un peu simpliste et schématique...


(JPG)


Qu’un jour l’urbanisation arrive jusqu’ici, cela parait possible. Et bien sûr si la montée des eaux... Mais déjà à échelle plus rapprochée, tant de villages à cinq, dix ou vingt km des villes, ou même plus, n’ont-ils été intégrés au tissu urbain ?

Beaucoup dépend certainement de la manière dont s’effectue ce processus...

Force est de constater que si les transformations sont rapides et profondes, parfois bénéfiques en matière de démocratie et vie économique et sociale, parfois, elles ne le sont pas et peuvent même s’avérer catastrophiques.

La question parait être celle de l’alternative entre une co-construction à laquelle chacun a tout à gagner ou celle d’une absorption niant les acquis collectifs du territoire absorbé et n’enrichissant d’aucune densité la collectivité absorbeuse.


A cet égard, en 2013, à Metz, le message de Cécile Duflot, ministre déléguée à l’égalité des territoires, promouvant une conception des intercommunalités non pas comme structures figées, hiérarchisées et centralisatrices où tout va du centre à la périphérie mais comme un maillage souple et vivant, complexe et composite, du territoire" - où se tissent l’ascendant et le descendant mais aussi le ("transversal" dit Bruno Marzloff ), où les marges sont également pourvoyeuses d’enseignements (cf Ardoino)... Une conception dynamique, avant-gardiste, participative & créatrice - qui devrait permettre, notamment, de mieux résoudre la question complexe des diverses articulations...


(JPG)


Le domaine de la culture parait le point le plus sensible et le parent pauvre dans la mesure où la création culturelle sociale et collective, fécondée par des résidences d’artistes, n’est pas ou ne parait pas rentable à court terme. [3]

La question ne serait donc pas tant celle du regroupement territorial que celle d’une alternative entre distribution de haut en bas de produits culturels clos et de décisions fermées et celle de co-constructions tricotant le descendant et l’ascendant et préservant ou même enrichissant ces dimensions de recherche/création/formation qui lui confèrent sa valeur prospective avant mise en mots et problématisation scientifique...

Ainsi il serait souhaitable que dans les EPCI la règle pour les décisions, comme celles concernant le PLUI, soit celle de l’unanimité.


Le terme "Ruralité" ne correspondait pas au ressenti local. . Effectivement, si vous allez à une réunion de 14 à 17h à l’ENS de Saint-Cloud par exemple, vous mettez moins de temps pour y aller de Saint-Apollinaire-de-Rias que de nombreux points de la banlieue parisienne. Et au lieu de pester et polluer dans les bouchons, vous travaillez tranquillement sur votre ordinateur dans le TGV...

Nombre de nouveaux habitants se sont installés ici après 1968. Crêpes et confiture de framboise en col de... Mais mais un voyage à Paris par quinzaine pour accomplir le travail d’architecte...

Une tradition qui perdure et une bonne osmose entre la plupart des représentants de ces diverses populations. Et les anciens - qui en ont accueilli des réfugiés ! Des artistes et des intellectuels - savent y faire.
Quant à l’histoire de la Scop Ardelaine, elle est emblématique.


Alors la mention "Village" ? "Village Internet" ?... Déjà Saint-Apo n’a rien d’un village, composé d’un réseau de hameaux et de fermes isolées... [4]


Alors, réalité évoquée par cette mention ? Inclusion en urbanisation s’étendant ou "village" demeurant en terres agricoles exploitées, du moins pendant un temps ? L’alternative est-elle là ?

Dans l’un et l’autre cas, ne serait-ce pas plutôt le contenu et les fonctions de ce "village" qui seraient à interroger et qui, à terme, quelles que soient les évolutions s’avèreraient déterminantes ?


(JPG)




Si on lit la liste des villes et/ou villages labellisés, il apparait que la majorité des villages n’ont pas la mention "Village Internet" alors que certaines villes ou communautés de communes l’ont.... Voilà qui exclut la notion de taille comme seul critère déterminant.

Une esquisse de comparaison, très rapide, semblerait montrer que cette mention de "Village Internet" pointerait plutôt des fonctionnements où, dans la proximité, se mêlent intimement vie et numérique, où le numérique est intégré à la vie en fonction d’objectifs, d’aléas, de choix, de développement des connaissances...

Comme des usages banalisés. Il est d’ailleurs intéressant de voir dans les photos du Concours photos, cette parenté des usages quelle que soit la taille des "villes". Des usages qui, par contre, dans quelques années paraitront certainement très datés, avec le démarrage généralisé du réel augmenté, l’émergence chercheuse du fablab et le peu d’usages de ces tableaux blancs à mettre, par groupe, sur tables basses ?

Alors Interactivité/Communauté/Variété/Vitalité... Comme "Village "planétaire" ou global - convivial et relativement apaisé ?...

Impression rapide, à vérifier... Sens de l’expression "Village planétaire ?

La notion de "planétaire" passe très bien en ce village qui n’en est pas un, avec l’histoire du travail en EPN à 5h du matin pour cause de décalage horaire avec le Vietnam ... [5], les communautés d’intérêts, la diversité des activités, la réactivité dans la recherche de solutions aux problèmes quotidiens... ou les amis de Tahiti, ou cette dame, habitant ici, qui repartait 3 jours en début de semaine travailler en Belgique... Ces Belges et Hollandais, souvent descendants de réfugiés d’ici partis en pays protestants au moment des guerres de religion...

Et tous les habitants intermittents de mai à Toussaint.

Il y a aussi les descendants des réfugiés, notamment ces républicains espagnols, disséminés, pour ceux qui n’ont pas été livrés aux nazis - des camps de regroupement à l’accueil pour travail en familles...


(JPG)


D’anciens enfants juifs cachés qui ont fondé famille avec les enfants de ceux qui les cachaient...

Une histoire qui explique vraisemblablement en bonne part, l’ouverture et l’utilisation rapide des nouveaux outils de communication, du téléphone à la tablette...

Et maintenant que s’opérationnalise le "Réel enrichi par tous " du Parcours d’art, on va avoir de nouveaux touristes... Quand déjà les gites ne désemplissent pas...

Et puis il y a les préoccupations écologiques qui prennent de la consistance avec les tempêtes et la montée de l’Atlantique, de ce qui est perçu comme changement climatique... On sait que les retombées de Tchernobyl ne se sont pas arrêtées à la frontière... On connait les dangers de certain mode d’extraction du gaz de schiste...


Comment ne pourrait-on se sentir village planétaire ?

Et quand Tallagrand présente en toute ambiguité, "Et quand le bleu de la mer remontera à Gap"... Comme en l’ère tertiaire ou secondaire, où l’actuel lac de Vernoux était rivage où se déversaient ces rias de ce qui est devenu St-Apo ?


Autres préoccupations planétaires : modes de production et choix de vie quotidienne... le débat ouvert sur imprimante 3D et fablab par la récente intervention aux Baraques de Pierre Béroud, professeur de technologie au collège P.Delarbre de Vernoux, puis, quelques jours après, la rencontre à Paris, au 104, de Vincent Guimas, un apport très riche et beaucoup de questions émergentes sur lesquelles il faudra revenir... Des questions qui touchent à des choix de vie fondamentaux...

C’est vrai que St-Apo, Riaspol lors de la révolution de 1789, se sent non pas morceau d’anonyme métropole mais village ouvert de cette planète, d’autant plus entreprenant que porté par une solide identité à l’enracinement séculaire...
Pour garder leur liberté de pensée, les ancêtres ont bien su braver les galères et l’enfermement à la Tour de Constance, alors...

Et puis, faut rêver grand...


Donc si "Village Internet" renvoie à "Village Planétaire", on ne se sent pas mis en cause, bien au contraire. Va juste falloir expliquer !

D’ailleurs, après "mémoire", "identité", "créativité", cette année - le concept qui semble coller à la phase actuelle de St-Apo est celui de "mobilité", aux multiples champs à défricher, mais sans, apparemment, y perdre le nord...


(JPG)


cf
-  Donc cette extraordinaire anticipation sur les problématiques actuelles 5du taxi de Paulette Vignal,-> http://fr.calameo.com/read/0001022236f0cf2eb9005] et de ses fonctions, pour tous - les veuves, le lien social, et l’autonomie des jeunes...
-  l’importance et la diversité de la participation aux activités de médiation liées à la résidence de Didier Tallagrand (et qui se poursuivent avec un jeu qui se développe, boosté par le "jeu" corporel avec l’image...Etonnant succès de cette entrée tentée - en intérêt et en qualité [6]
-  l’habilitation professionnelle de l’association Les Rias à la Biennale de Lyon,
-  la domiciliation dans la commune de deux nouvelles associations culturelles,
-  de nouveaux partenariats,
-  l’invitation régionale à participer à la réflexion sur art et culture et université,
-  l’implication croissante de la population dans les "ateliers d’écriture numérique" de toutes sortes...
-  la mise en place fignolée sinon du réel "augmenté" du Parcours d’art (fonctionnant déjà en 5 étapes sur 7), plutôt de son "réel enrichi pas tous"...
-  l’afflux d’adhésions nouvelles à l’association Les Rias émanant de la "nouvelle population"...


-  Mais que se serait-il passer si pour accéder aux contenus charpentés par le trajet du parcours d’art pour "l’augmenter", ni le smartphone ni la tablette ne passaient sur une part de ce trajet situé en pleine campagne ? Où la demande technique n’est pas première mais découle des besoins !

D’autant que le SIVU des Inforoutes de l’Ardèche, sollicité par Garlann Nizon, coordonatrice des EPN Drôme/Ardèche, vient de nous proposer la ressource cartographique que nous cherchions depuis des mois.

Restent deux points à améliorer encore sur ce parcours, l’un où il faut se situer en un endroit très précis pour pouvoir se connecter, l’autre où la WIFI serait à disposition si nécessaire (mais pour lequel un opérateur résoud peu à peu le problème...)


La fracture sur laquelle nous travaillons le plus ici, et depuis le début, et sans doute là où nous avons le plus avancé, tout en sachant parfaitement combien il peut paraître utopique de tenter de s’attaquer à la reproduction sociale, c’est la fracture culturelle - mais en sachant aussi que ce n’est peut-être pas aussi impossible qu’il n’y parait, ce plateau en est témoin... . D’ailleurs des suivis de cohortes sont en place... De petits échantillons certes, mais qui pourraient être significatifs...


(JPG)


Les statistiques du CREDOC sont parlantes en matière d’utilisation du numérique !

Par ailleurs, les résultats scolaires comparés d’un pays à l’autre, ne semblent pas très bons.Encore que ? A voir ? Quels critères, outils et objets d’évaluation ?

On connait l’importance de l’échec en 1ère année de fac et on sait combien cet échec esr dépendant des pratiques culturelles familiales (et/ou de la collectivité). Pourquoi pas un travail coordonné et ciblé sur le terrain, bien en amont et partant de l’analyse d’échecs ? Et débouchant donc sur l’aide à la conception de projets personnels et de groupes ?

(JPG)


Voir aussi la réactualisation de statistiques qui commencent à dater pour déceler des tendances...

Ce qui pose aussi, par delà l’utilisation globalisante du Net, la question de la nature des utilisations, des pratiques et contenus ...





Tout le sens d’un travail liant - comme cela s’est plus ou moins fait dans l’Education Nationale depuis l’instauration du B2i - culture artistique, littéraire et scientifique, participatif et TIC.

 [7]

D’où la proposition faite de mettre en place, en EPN, si l’offre reçue est toujours valable et si le besoin en existe sur ce plateau, des services d’optimisation et soutien dans la durée de formations universitaires à distance en liaison avec une ou plusieurs universités. Outre la possibilité d’aide en EPN à la formation à distance, la proposition de création en Ardèche d’une université numérique interrogeant les rapports entre arts et numérique. Pour éviter les défections massives constatées dans ce type de formations, la nécessité de réunir les étudiants pour précision et planification des projets personnels puis de faire au moins une "pause méthodologique" par trimestre pour faire le point et soutenir une évaluation-régulation permanente.

Lier culture, démocratie participative et TIC...
comme le nom de cette commission qui a fonctionné quelques années au CLD-ValDAC...

Avec, de plus, cette notion très intéressante de participation créative ou créativité participative ?, évoquée par le groupe Chronos, qu’on retrouve chez Abregall et, semble-t-il, à la fac de Nantes...


-  

Un choix culturel et social, politique - au sens large du terme pour lequel les réseaux numériques peuvent être pourvoyeurs de données, supports d’échanges démocratiques et participatifs, lieux d’élaboration et mutualisation de connaissances ? Et bien sûr, la planétarisation de chaque noeud de ces réseaux...

A noter en outre que l’Ardèche a toujours été terre de culture et souvent de culture rébellionnaire - plutôt armée dans le sud et civile dans le nord (ce au 18ème siècle, puis en 1851, des tendances qui sont retrouvées sans doute lors de la guerre de 1939-1945, avec, à côté des résistances armées, ces traditions de "cache" et d’accueil massif et organisé de familles juives, souvent très diplômées. Accueil et culture et culture de l’accueil - des valeurs et une identité séculaires de ce plateau...[[cf Jean Nicolas et Alain Sabatier...




NB


1. une fracture socio-économique, attestée avec, deux anomalies dans la répartition de la population :
-  d’une part, une petite partie (11% en 2009, soit 15 personnes) très diplômée (supérieur long) avec des revenus -salaires ou pensions nettement supérieurs à la moyenne départementale - une spécificité culturo-économique communale accentuée par l’afflux saisonnier (mai-octobre) des résidents secondaires ; un poids significatif aussi du supérieur court (BTS...). A l’opposé -au niveau écononmique sinon culturel, une part importante de la population, très pauvre, dans la commune ou sur l’ensemble du plateau. Et bien sûr des catégories intermédiaires marquées par la disparition de petites exploitations agricoles et par la raréfaction du travail agricole saisonnier...




Suite et fin en rubrique "Planète" de l’EPN


_

[1] cf la multiplicité d’angles d’approche de la notion centrale de "capital culturel" et de leurs interactions... Un exemple ? Par quelles médiations fines l’électification des hameaux de bûcherons de l’Argonne, qui y amenait la télévision, a-t-elle pu faire remonter si vite et autant, le niveau du QI moyen des jeunes pour que se pose en 1979 la question de la requalification de l’IME de Sainte-Menehould ?

[2] Bientôt un article sur le Fablab croisant l’intervention aux Baraques, de Pierre Béroud, professeur de technologie au Collège P.Delarbre de Vernoux, venu avec son imprimante 3D et des films de Fablab, et l’interview imprévu et in situ, trois jours plus tard de Vincent Guimas, responsable du fablab du 104 à Paris, intervention fouaillant les questions sociétales... (A voir et entendre, émergent et passionnant... Bientôt la mise en ligne)

A noter que le site municipal global avec l’ensemble des domaines hébergés semble essentiellement utilisé pour deux types d’usages apparemment contradictoires mais plutôt complémentaires :

1. comme banque de données, traces d’une mémoire locale dans la durée, mémoire des personnes, des activités, des évènements, des réalisations, des interventions et résidences, des travaux, des voyages... Des demandes parfois qu’on peut satisfaire très rapidement par la possibilité qu’a l’administratrice locale de retrouver les articles par date et auteur...

2. comme lieu d’informations rapides, réactives, avec ses "Brèves" où s’apprécie aussi l’accès aux informations antérieures pour les évènements périodiques comme Printemps des poètes, Fête de l’Internet, Fête de la science...[[qu’on retrouve, si nécessaire en croisant brèves du bas de liste et recherche par date...

[3] il faudrait chiffrer le coût de l’échec scolaire, des échecs en 1ère année universitaire, des dépressions, de la délinquance - ce qui s’était plus ou moins fait à l’école sous le ministère Savary, et avait abouti avec la robotique à l’école à l’introduction de contenus scientifiques et techniques, à celle d’un dynamisme facteur d’investissement scolaire et de construction d’un capital culturel chez des enfants de familles que rien ne disposait à la mobilité sociale.

[4] A la fin du 19ème siècle de dures batailles entre les deux hameaux principaux dits "le village", de droite, avec la belle église, une école privée, et Les Baraques regroupant le Temple, les écoles publiques et la mairie, hameau républicain et de gauche (cf livre d’Alain Sabatier - mort très jeune avant d’avoir sa soutenu sa thèse)... De savoureuses joutes épistolaires lisibles en archives départementales... Notamment entre le maire, le curé et une Inspection Départementale de l’Education nationale entre chèvre et chou...

Un temps révolu mais...

[5] vous irez ouvrir l’EPN à 5h du matin en ville !

[6] A ce sujet nous aimerions avoir un très grand miroir, comme dans les salles de psychomotricité des écoles, et qui puisse se monter sur roulettes... Si quelqu’un a une idée...

[7] Et cet étrange coup de fil il y a deux jours d’un professeur gardois cherchant une version de "Le trésor de Télémat" Il parait que quand on cherche ce texte - une écriture télématique partagée (mais pas type "cadavre exquis", sur le Net, on tombe sur le blog "Ecritures Numériques" et de là, un pas à franchir pour arriver sur le site de Saint-Apollinaire-de-Rias ! Bref, un gros travail d’écriture partagée avec précision préalable du schéma narratif global, des rôles au sein des équipes, de leurs relations... Pas du bien bon mais du relativement pas trop mauvais...

Où, hors critères du récit, s’étaient utilisés des critères déontologiques de l’utilisation de la page-écran minitel, le 1er étant "l’exactitude" de ce qui s’écrivait, le second devant être la densité ou le caractère synthétique donc la concision et le troisième étant la lisibilité... Plus de trace ici de ce travail, mais il peut éventuellement s’en trouver à l’IUFM de Nîmes ou au CDDP ou à l’IUFM de Montpellier ou au CRDP... (Années 80-83, avant plan IPT de 84). Richesse du web : ce jeune professeur, animateur informatique et bientôt jeune retraité va certainement venir à l’EPN de St-Apo... Une heure de route de Saint-Laurent-des-Arbres à ici. Saint-Laurent-des-Arbres où fut longtemps un grand camp de Harkis... Et tiens notre projet "Mémoire de clandestinités". Ces enfants que les familles ne voulaient laisser partir en classe de neige. Ce qui s’est lu comme comportements culturo-religieux avant de comprendre le poids du ne pouvoir acheter des sous-vêtements neufs et la honte de laisser voir que les sous-vêtements des enfants étaient rapiécés sinon déchirés... Une forme de clandestinité ? Du connexe ? Et la richesse du Net ! Ces rencontres, ce tissu de lieux

Territoires numériques, territoires de mémoires, territoires de la vie et identités


Quels liens ?

Quelles pratiques fondant ces liens ?

Quels territoires émergeant de ces pratiques, liés à quelles activités ?


I

-  territoires géographiques ?
-  territoires géologiques ?
-  territoires couverts ou non par Google Street ?
-  territoires professionnels ou associatifs ?
-  territoires culturels ?
-  territoires de langue - de l’Occitan, de ses variantes...
-  territoire maillé ou territoires articulés en archipels ?

...

-  territoires administratifs ?
-  territoires de vie quotidienne
-  territoires de vacances ?
-  teritoire d’un sentier d’art
-  territoire desservi par la station d’épuration
-  territoire des déplacements possbibles, à pied, à cheval ou en voiture, en train, en avion...
-  territoire des réseaux électriques, d’eau, téléphonique, des zones couvertes ou non par le haut débit, des zones d’accès pour téléphonie portable
-  territoire des réseaux électriques, d’eau, téléphonique, des zones couvertes ou non par le haut débit, des zones d’accès pour téléphonie portable





II

-  territoires de mémoire -
-  territoire des dragonades et sentier
-  territoire de la cache, des résistances
-  territoires agricoles travaillés depuis des siècles, avec ces murettes jusqu’au sommet de la colline...
-  territoire de rencontres, de randonnées, de pratiques partagées
-  territoire des divers quartiers ou haneaux et réseaux relationnels liés
-  territoires de vie des habitantes "intermittents", de la résidence secondaire reconstituant la maison familiale si elle ne l’est...


-  territoires - graphe de mes relarions, des tiennes, des leurs et intersections
-  territoires des lectures sous l’arbre - géographique, culturel, littéraire, relationnel
-  territoire des pages d’un site plus ou moins consultées, de blogs, d’ensembles site-blog ou blog-blog
-  territoires affleurant en bibliothèque
-  territoire de mes services en ligne, de mes abonnements
-  territoires de mon carnet d’adresses
-  territoires de mes sites et pages consultés, de mes lettres d’information, choisies ou non par moi
-  territoire de mes amis sur Facebook
-  territoire de mes correspondants suivant mes adresses électroniques

-  territoires qui fondent mon identité - mes identités ? suivant mon âge ? mes lieux d’études, de travail, de loisirs ?


III Complexité

-  territoire géographique et territois de mémoire. Pourquoi Vassieux est-il plus proche que Langogne ?
-  Territoires, géographiques, de mémoire et territoires imaginaires
-  Pourquoi la même page Facebook n’a-t-elle pas le même sens suivant les lieu d’où je la consulte, les circonstances ?
-  Limites et variabilité de mes territoires virtuels réels ?
-  territoires et rapports sociaux à travers mes sites et blogs, mes préférences, mes habitudes de consultation, celles de mes identités numériques que j’utilise...

-  territoire des échanges, de leurs modalités ?
-  nouveaux modes de sociabilité ?
-  renseignements numériques sur les pages - et non articles- consultées souvent communes, parfois différenciées ? Intérêts et limites ?

-  Pratiques numériques de ceux qui n’ont pas d’ordinateur ?

-  Territoires et pratiques liés aux EPN, aux pratiques locales, à la téléphonie mobile ? etc...


IV Liens entre consultations et identité(s) de chacun ?


-  Identité du territoire consulté au travers de ses multiples consultations ?


Liste non exhaustive de questions à brûle-pourpoint...


Envoyez remarques et questions, on n’en est qu’au tout tout début d’une nécessaire appréhension des mutations en cours...

Envoyez aussi des réalisations ou questions même si elles sont plus jalons ou pierres de gué que réponses...

-  Territoire de mémoire latent et construit ?

-  Territoire de projet...

Une dame nous disait récemment que les différences rural/urbain se sont considérablement atténuées...

Beaucoup de questions à faire émerger...


Et pourquoi pas un projet artistique nouveau aux confins des territoires divers, des réseaux sociaux et autres identités ?

Du génotype à Google Maps...



_

Liens sur blogs archivés et autres rubriques

Liens

-  "Media en quête d’identité"
-  wiki, un suivi de notre travail.
-  Rias-Infos passés toujours accessibles.


-  Accès à nos publications , aux Calaméothèque et vidéothèques,

-  aux blogs "Media en quête d’identité" livre numérique ou

"Rêverie au travail." ,

"Ecritures Numériques" ,

De Site en Ville I,

au wiki, un suivi de notre travail.

-  Rias-Infos passés toujours accessibles.



_


Réalisation : Inforoutes de l'Ardèche -- PackWeb -- Spip --