Les Rias
5.1. Présentation

- Contact
- Publications numériques
- Collecte ethnologique
- Ecriture
- Arts plastiques
- Arts visuels
- 5.0. Accueil Rias
- Son, jeu, théâtre
- Manifestations diverses
- Communication
- Adhésion
- Annonces passées archivées
- Appels à projets
- Archives Parlarem
- Archives presentation
- Archives Publications
- Archives Rias
- Arles
- Art & numérique ?
- Collecte historique
- Design
- Ecritures visuelles et sonores
- Faune, flore, sentier de découverte
- L’association
- Médiation
- Musique
- Parlarem
- Partenariats
- Participations citoyennes
- Projets
- Projets citoyens
- Publications papier
- Réseau Arts Plastiques
- Sciences
- Sentier d’art
- Services culturels numériques ?
- Vie quotidienne

 

 

Plan du Site

Association Les Rias, présentation

(JPG)

_

Si vous entrez sur le site par cette page, cliquez sur le logo en haut à gauche, pour aller sur le site communal, vous y trouverez dans les domaines Bibliothèque et P.A.P.I. beaucoup d’activités de l’association Les Rias en tant qu’association gestionnaire de la Bibliothèque Municipale, Lieu d’Accès Public à Internet, et de son site Internet, et des plus intéressantes...

Par ailleurs sur la page d’accueil, commune à tous les domaines, vous trouverez les annonces culturelles et les Brèves qui concernent tous les secteurs...

La plupart des activités évoquées sur le site des Rias ont eu ou auront lieu grâce aux aides :
-  du Centre National du Livre, en 2007, et aux aides renouvelées
-  de la DRAC Rhône-Alpes,
-  du Conseil Régional Rhône-Alpes,
-  du Conseil Général de l’Ardèche,
-  de la municipalité de Saint-Apollinaire-de-Rias,
-  des communes de Châteauneuf-de-Vernoux, Saint-Basile, Saint-Jean-Chambre, Saint-Julien-le-Roux, Saint-Maurice-en-Chalencon...
-  et aussi, pour les projets "Carrefour des Résistances", "Mouvances", "Résonnances", "Du recueuil de mémoire à l’écriture transmedia", volets 1, et 2, centré sur la question de l’identité, deVeolia Eau, gestionnaire du cycle de l’eau. Elles ont également bénéficié d’apports bénévoles d’une extrême richesse
-  d’artistes, intellectuels, auteurs, scientifiques... parfois connus et prestigieux,
-  et de toutes les personnes qui ont témoigné et agi, se sont impliquées avec beaucoup d’authenticité...

Un nouveau projet se met en place "Mémoires de clandestinités" avec Didier Tallagrand, Pablo Garcia,pour les arts, Jacques Walter, Brigitte Fleury, professeurs d’université à Metz, et à la jointure, Delphine Forestier, doctorante et son co-directeur de thèse, Pierre Morelli, également de l’Université de Metz. Participe aussi, référent historique, Jean Nicolas, professeur d’Université émérite, en coopération avec Didier Tallagrand, artiste et aussi professeur de design d’espace en école supérieure d’art, ainsi que Sylvette Béraud-Williams, ethnologue... Le groupe de pilotage, coordonné par Jacqueline Cimaz, comprend en outre Nicole Bertholon et Robert Combe et travaillera en étroite liaison avec Pierre Morelli et Didier Tallagrand, et bien sûr, Jean Nicolas.
C’est cette diversité, qui n’est pas juxtaposition, mais complémentarités et synergies s’inscrivant dans un réel travail d’équipe, et demande aussi une important activité de coordination, exigente et qualifiée, liant sans cesse questionnement et synthèse- et la qualité des intervenants - qui font la force et la richesse de l’association... (reconnue par ailleurs, d’intérêt général).
-----------------------------------------------------

Textes fondateurs

Présentation des Rias réactualisée le 14/08/2011
Présentation des Rias réactualisée au 04/04/2010
Déclaration fondatrice des Rias
Statuts

Brèves (Mises à jour complètes du mois bientôt, un peu plus bas dans la page)




Blogographie

-  Le blog de Michel Cimaz, maire
-  "De Site en Ville I" -> V.Internet
-  "Au lieu de se souvenir" 2011 & 09
-  Fêtes de la science Les Rias.
-  "Interface" le blog dédié aux découvertes culturelles
-  "Ecritures Numériques" ,
-  "Rêverie au travail." , J-P Dubost.
-  "Interfaceurs". pour échanges...
-  archives et compléments ?


-  

L’En cours ... ou très récent



-  

Fête le la science 2


(JPG)


-  

Concours de pétanque, crû 2014...



(JPG)


Toutes écritures, textuelles, iconiques, sonores seront accueillies en table des publications...

De préférence poème rural en petit 8 couché en boule ou mixte de poésie expérimentale, sonore et numérique...
Engrenages lettristes acceptés ; participations numériques possibles durant tout le week-end.

A 17h, Jean Nicolas sera présent un moment pour dédicace de "Rébellions & révoltes en Vivarais sous l’Ancien Régime" /Images de Didier Tallagrand.


-  

Quand, pour la nuit du 4 août, fleurissent les Résistances...



(JPG)
(JPG)




Possibilité si vous étiez absent le 4 de consulter et éventuellement de vous procurer un livret, et surtout, de vous faire projeter le livret en grand (si possible dès qu’il y a 2 ou 3 personnes. On peut aussi découvrir et revoir les très belles cartes de Didier Tallagrand ( résidence 2013,) en acquérir si on le souhaite mais, surtout, là aussi, en voir la projection... A découvrir aussi le portrait générique de l’ardéchois d’ici réalisé par Sébastien Camboulive, la vidéo correspondante, deux autres oeuvres en prêt, et bien sûr le fonctionnement "des Papillons verts", également de Sébastien Camboulive.
Sur la lancée, l’exposition de travaux d’EPN, liés au concours Ville-Internet 2014, permet d’appréhender la manière dont les résidences d’artistes enrichissent le travail de découverte et d’apprentissage... Toutes les questions et remarques sont bienvenues. Ouverture les lundi et mardi de 16 à 19h et vendredi de 17 à 19h30.





-  

Quand l’EPN s’expose...



A voir, réfléchir, commenter...



(JPG)


Quand la bibliothèque expose...



(JPG)




après vernissage... jusqu’à fin juin ou mi-juillet...



(JPG)


Où se poseront quelques insolites questions...


à suivre... 1 2 semaines et plus de création partagée liant sens et technique pour "fabriquer" les contenus du réel, plus qu’"augmenté", enrichi par tous de chacune des 7 étapes du Parcours d’art :

1. Carrefour des Résistances (on y travaille ce vendredi 21 !)Une oeuvre de Régine Raphoz. Pléthore de documents.

2. Station d’épuration... Déjà, en soi, un bel ouvrage...

3. Eglise romane du "village"... Le texte d’Eliane est disponible...

4. Eoliens de Combier, entre Seauve et Fraysse... Là aussi, beaucoup de documents... Une oeuvre de Martine Diersé.

5. Chanalettes, juste un panneau à mettre pour indiquer Monchal (commune de Saint-Basile, communauté de communes de Lamastre...) où fut cachée la famille Schlenker entre Saint-Apollinaire-de-Rias et Saint-Michel-de-Chabrillanoux... et dire d’utiliser le QR code du dépliant avec son téléphone ou sa tablette... Documentation existante cf notamment les textes de Sylvette Béraud-Williams dans "Entre silence et oubli, mémoire d’un quotidien rural boulversé" (Ed Les Rias) et, livret numérique, l’irréfutable identification des lieux, il y a un peu plus d’un an...

6. La source de la Dunière, à situer entre Ventoux d’une part, Gerbier et Mézenc de l’autre... Documentation liée aux visites, et au beau travail de Marie des Ponts sur les ponts de la Dunière, de la source au confluent avec l’Eyrieux...Une oeuvre de Martine Diersé. une stèle avec un coquillage d’où vous entendez la mer..

7. Les Baraques, EPN et grande salle. Ces oeuvres de Camboulive et Tallagrand qui utilisent le numérique et l’interrogent pour questionner les mouvements du monde...

Documentation sur les artistes. Possibilité aussi de visionner des compléments aux brefs documents consultés en randonnée sur téléphone ou tablette ou de simplement les localiser pour lecture ultérieure de son domicile un soir d’hiver...


Fête de l’Internet...



(JPG)


-  

Printemps des poètes...



(JPG)


Au fil d’un récit de Paulette Vignal et des commentaires autour d’une initiative qui avait 15 ans d’avance sur l’histoire, d’un regret de l’école, et de ses poésies, l’irruption d’un livret, de sa lecture, et d’une vidéo d’Eliane Baud : paysage sonore... De là à Henri Chopin - compositeur, extrait une symphonie avant-gardiste empruntée au CIPM de Marseille, rencontre avec Gherasim Luca et écritures passées... Bruno Marzloff en vidéo pour souligner l’intérêt de l’initiative de Paulette... Spectacle déjanté mais lourd de sens entre poésie -avec une la lecture d’un bel et long poème de Victor Hugo... et documentaire. Diversité, richesse et une composition qui fait sens.


-  

Le durable : ateliers d’écritures numériques ...



Ecrire avec son corps et les flux d’images du monde... Une belle façon de mieux entrer dans ce qui fut le travail de Tallagrand...



Et de premières interrogations sur le fablab et l’imprimante 3D avec Pierre Béroud, professeur de technologie - connu pour la qualité de ses réalisations...



Aboutir à un réel du territoire enrichi par tous



Le projet de Didier Tallagrand s’est inscrit comme réponse au besoin d’approfondissement et mise en forme de données recueillies pour abonder le réel augmenté du trajet du Parcours d’art mais a de plus apporté d’autres dimensions artistiques, culturelles et sociales.


-  L’aboutissement des ateliers numériques aux multiples contributions - intergénérationnelles et interculturelles ? Résultante d’un travail pédagogique ayant atteint son objectif premier : faire appréhender le caractère composite et complexe de l’écriture -et de la lecture - numériques...

Avec de plus, la prise de conscience de la nécessité, de plus en plus évidente, d’irriguer et travailler le numérique par l’artistique .


Quelques exemples passés :

—><script type="text/javascript" src="http://s1.calameoassets.com/calameo-v4/widgets/loader/cloader.js">—>
Publiez sur Calaméo ou explorez la bibliothèque.







Réalité augmentée du parcours d’art.


(JPG)
1er essai avec un tout petit nombre de documents - infime et peu diversifié. Comment articuler cartographies spatiales et temporelles ? Document(s) animé(s) à n dimensions ?

La 1ère représentation. En attendant la cartographie nouvelle du SIVU des Inforoutes de l’Ardèche...





Toujours à disposition, la possibilité de mise en place immédiate d’un atelier permanent d’écriture numérique


Sa préparation à expliciter et négocier ... ses objectifs et modalités]...








-  Début d’étude de mise en scène du volet arts visuels : installations, expos, visites, ateliers, repérages, résidences...




Rappels :

-  des exemples de "dérives" qui questionnent et l’esquisse de projets très intéressants concernant la stèle de la source de la Dunière (où on comprend bien qu’il y a quelque part rupture entre le jeu et l’art...)

-  quant au documentaire, les idées foisonnent... Des propositions qui sont souvent de l’ordre du témoignage.




Projets


Après la Fête de l’Internet et sa richesse, la mise en forme prend le temps de se préciser. Recensement et tri des domaines dans lesquels « augmenter le réel », perspectives d’incursions dans les arts numériques, notamment par "dérives" à partir de ce réel. Poursuite de la construction de références communes au travers de quelques exemples choisis sur le web en élargissant cette base de références des participants.

Parallèlement l’ultime étape d’un projet, se structure, forte non seulement des apports de la Fête de l’Internet, mais aussi d’apprentissages effectués et de réflexion critique.

Et la mise en place d’un nouveau projet se concrétise - projet nécessairement lié aux arts et au numérique, à leur identité et leur diversité, à leurs rapports, et à l’évolution de leur perception par le public. [1]





Appel à témoignage des survivants, mais aussi, pour la transmission, des conjoints, enfants ou même petits enfants...


Pistes en construction et sondage lancé s’adressant à tous publics quant aux formes de résistances et aux modalités de transmission....


Quant aux expositions de l’été, les oeuvres de Camboulive et Tallagrand seront toujours en place... Elles devraient progressivement s’enrichir d’esquisses des artistes et de produits divers des activités de médiation...



(JPG)







[1] comme un tuilage toujours, dans l’enchaînement des projets...

(JPG)


Fin Juin à début septembre 2014




Rappels :

-  Lettre d’information de fin avril 2014

-   Journal de juin 2014


-   Journal de juin 2014






Nouvelle mise à jour

Lettre accessible en ligne au format PDF (en bas de cet article). Il suffit de cliquer pour avoir accès aux liens. Mais comme cela nous a été demandé, il est également possible d’utiliser cette page et ses liens.
Quel que soit le cas de figure, cette lettre est également accessible par téléphone. Par contre, quel que soit votre matériel, pour lire sans problème vidéos, calaméos... il vous faut être à jour dans le téléchargement - gratuit- de Flash Player (choisir la version adaptée à votre appareil)

Rappel : Accès permanent à la méteo du plateau


I. Domaine mairie général


-  Municipales, liste entière massivement élue.


-  Election du maire et de ses adjoints : mise à jour des Résultats en ligne


-  Compte-rendu du Conseil municipal du 28 mars avec la liste des diverses délégations ...


-  Label Villes internet 2014 - 5 arobases et mention "Village Internet" cf page d’accueil du site et blog du maire Les pancartes sont déjà en place aux entrées principales de la commune. Et en Brèves


-  Débats instructifs pour le 15ème anniversaire de Villes-Internet... Concours photo : contribution partie in extremis. Il a fallu changer de format et de nombreuses, intéressantes et représentatives photos n’ont pu être envoyées... Nous les joindrons à l’exposition locale... Possibilité de decouvrir la remise du label et les débats Cette journée du 15ème anniversaire pour laquelle la commune a été valorisée à travers l’interview de la référente Internet...


Intercommunalité :


-  Election de l’exécutif à la communauté de communes : Totalité des résultats en ligne


-  Tupp’ à la salle Louis Nodon : une belle performance, riche, qui ouvre la réflexion et le débat. Du bel ouvrage



-  Deux autres comptes-rendus sur Interface, celui concernant le concert du trio Marian Bodoi -> http://interfarias.blogspot.fr/2014/03/ecrire-avec-son-corps-et-un-flux.html ] à Vernoux, et celui concernant "Tchiki’" à Saint-Jean-Chambre.


Mesures d’urgence


-  Mesures d’exception à connaître : le site ayant été inaccessible pour cause d’amélioration des services du SIVU des Inforoutes, un certain nombre de disposions ont été prises pour le cas où cette situation durerait. Il est bon des les rappeler comme mesures d’urgence à pérenniser en cas de problème. Pour joindre le maire, Michel Cimaz, vous pouvez téléphoner sur son portable ou lui envoyer un courriel. Il vous répondra par les mêmes voies ou de son blog.

-  Pour la Bibliothèque, 0475580957 ou Eliane Baud, directement.

-  Pour l’EPN et Les Rias, joindre Jacqueline Cimaz au 0676577070. Toutes informations importantes concernant l’un des domaines sera mise, à titre exceptionnel et transitoire, sur le blog "De site en Ville-I" .

-  Pour l’ACCA, joindre directement Alain Fluchaire sur son téléphone.


-   Blog(s) lié(s) au Domaine mairie général


-  le blog de Michel Cimaz, maire... et l’accès au plateau TV auquel il a participé.


II. Domaine mairie Espace Bibliothèque


(JPG)


-  La venue du Bibliobus bien accueillie ; des échanges fructueux y compris sur des projets qui se rêvent à partir d’une exposition de Stéphanie Lehu, photographe, exposition réalisée en partenariat Angle-art contemporain/Salon du livre de Saint-Paul-Trois-Châteaux, que pense faire venir la bibliothècaire


-  Réunion des bibliothèques du plateau à Silhac L’article de Geneviève Greco.


-  Quand la Bibliothèque se range et s’arrange, id_rubrique=67#a-2743 ]s’y écrit une histoire de chat en pâte dont on peut tourner les pages sur l’écran Et rapidement un autre calaméo où se réconcilient pour toujours les animaux préférés d’Elicia...



-  Exposition par la Bibliothèque, des photos de Stéphanie Lehu, d’Angle Art contemporain, photographe - photos réalisées dans le cadre d’un partenariat avec le Salon du Livre de Saint-Paul-Trois-Châteaux, où plusieurs de nos jeunes ont fait de belles réalisations qu’elles pourront projeter et expliquer à l’occasion de cette exposition. En outre des ateliers d’écriture textuelle, icônique et/ou sonore, seront organisés pendant l’exposition par l’équipe Bibliothèque/EPN...


(JPG)

A noter également ce côté "Anciens de l’école des Baraques", qu’a repris la bibliothèque. D’émouvantes retrouvailles et précisions quant à l’emplacement de l’ancienne bibliothèque de classe.


Blogs liés au Domaine Bibliothèque


A créer...


III. Domaine mairie Espace Public Numérique


-  Ce mardi, maintenance et organisation sous window 7 pour pouvoir commodément travailler les photos - et téléchargements de Gimp2. Lecture critique de belles photos de Willeminia et de photos interrogeant le réel... Approche du traitement de l’image

-  Deux rassurantes histoires de chats qui nous conduisent de Calaméo au Design graphique...


-   Fête de l’Internet 2014 :
Où le travail se poursuit et s’organise... La création au coeur des pratiques de l’Internet pour cette fête de l’internet avec l’ultime organisation de contenus brefs pour le réel enrichi par tous du parcours d’art. Et en sachant qu’un QRcode ne conduit qu’à un lien...


-  Un travail d’André Roche et des participants qui aboutit à l’indispensable élaboration et utilisation de critères d’évaluation...


-  Une nouvelle séance de travail avec André Roche s’est avérée nécessaire ! De belles et intéressantes photos , projets de veillées et voyage... Du dense... Un nouveau critère émergent : la qualité artistique des photos (qui renvoie à leur contemporéanéité)

Quand les Hautes écoles ouvrent, en place essentielle, leurs contenus à l’art contemporain, quand les ingénieurs de Dassault travaillent avec des danseurs, on se dit qu’on bien a fait, à St-Apo, de tenir bon contre vents et marées, en prenant appui sur l’intelligence et la volonté de quelques personnes -notamment de l’équipe de la Bibliothèque et de l’EPN, des jeunes, et tout particulièrement d’une petite fille de 11 ans, Elicia, qui cherche et s’intéresse à tout... Certes on n’a ni les moyens matériels ni les compétences professionnelles dont on rêverait ... mais... Encore qu’une grande salle hyperconnectée, des murs, deux vidéoprojecteurs et leurs supports, des contenus... et une appétence culturelle largement partagée et alimentée par des contenus de qualité sélectionnés sur le Net... Ne manquera qu’un grand miroir mobile... [1] Et bien sûr, beaucoup de travail, d’informations et de formations... Pour des usages vraiment innovants et créateurs du numérique, au service de tous et du futur... Vous doutez, tappez "art contemporain et grandes écoles" et lancez la recherche sur le web avec votre moteur de recherche préféré. Vous trouvez des quantités de réponses, comme celle-ci ou celle_là "HEC, Sciences Po, Paris VII... Les établissements cités ont un point commun : tous ont intégré l’art contemporain dans leur cursus ou leur campus..." Aujourd’hui, ce qu’on recherche, c’est la différence. Quoi de mieux que l’art pour lézarder le moule en activant l’imaginaire des futures élites ? ... Il faut démystifier l’art. Les effets ne sont peut-être pas immédiats, mais ça peut les marquer. On ne peut pas faire l’impasse sur l’art pour comprendre un monde devenu complexe”, insiste Jérôme Poggi..." Faites-nous vos propositions pour démocratiser la culture et permettre à vos jeunes d’aller le plus loin et le mieux possible dans les études et notamment d’éviter l’hécatombe de la 1ère année d’université... Et dans tous les cas, de mieux comprendre ce monde et sa complexité. Le numérique et l’EPN, ça sert aussi à ça... Il est important aussi qu’il permette de faire vivre et partager les valeurs qui furent celles de la Résistance, d’en faciliter la transmission intergénérationnelle. Transmission du savoir, formation, art, art contemporain qui depuis le temps des cavernes est moyen de comprendre le monde et d’agir sur lui. N’est-ce Goebbels qui disait" Quand j’entends parler de culture, je sors mon revolver..."


-  Vie ordinaire de l’EPN et de la Bibliothèque : la remontée des participations en formations ou explorations...


-  123people arrête ses services : la perte d’un outil d’autocontrôle de son identité numérique, de recherche pour le travail de patrimonialisation à partir d’un site local ayant bientôt 10 ans et de la niche d’utilisation développée - avec deux fois, des aménagements spcécifiques des responsables du site pour adapter l’outil à nos usages.


(JPG)
Travail d’entrée de M-Claude dans l’image d’elle créée par Didier Tallagrand


-  Photo, quelle réalité ? Quel travail de la photo et de l’image à l’école et en EPN et pourquoi ? Enjeux citoyens, cognitifs, artistiques ? Au coeur des écritures numériques ! Et sur fond d’un suicide de photographe... Sur fond aussi de la distinction de Rouillé, déjà utilisée pour les formations B2i il y a quelques années, entre "belle photo" et "photo outil d’investigation artistique". Débat réouvert aux Baraques... Et poursuite du travail de formation... Au coeur du printemps des poètes et de la Fête de l’Internet et transversal à toutes nos activités.


-  Présentation comme prévu - exposition des photos - envoyées ou non - réalisées par tous pour le concours Villes internet ou sur sa lancée. [2] Et ce, en distinguant, bien entendu, dans les processus de patrimonialisation ce qui est essentiellement lié au recueil de mémoire, et ce qui, lié à l’art contemporain, fait émerger de l’inédit sinon du clandestin... [3]


-  Les dates de l’exposition des photos faites ici, seront à fixer, par rapport à celles de l’exposition - "Bibliothèque" - des photos de Stéphanie Lehu, d’Angle Art contemporain, photos réalisées par la photographe - dans le cadre d’un partenariat avec le Salon du Livre de Saint-Paul-Trois-Châteaux, où plusieurs de nos jeunes ont fait de belles réalisations qu’elles pourront mieux montrer à l’occasion de cette exposition.


Et encore :

Ateliers d’écriture numérique

-  Ecrire avec son corps et les flux d’images...
une 1ère moisson, très intéressante... dont ce qui est en blog ou ailleurs au hasard de pages du site ou de blogs...


-  Une rencontre très riche avec Pierre Béroud au sujet de projets de Fablab... Une affaire qui devrait avoir des suites sur ce plateau... En savoir plus ? Une vidéo à voir sur net public, notre visite, à Paris, au 104, et l’interview du responsable du Fablab,V.Guimas . Un projet qui prend le temps de faire son chemin... Mais avance...


Blogs liés à l’intersection des Domaines EPN et Bibliothèque sinon au seul domaine EPN


Certes « Ecritures numériques » , d’Ophélia Escriu, Ecritures numériques 2 pour poursuivre "Ecritures numériques" ; comme un 2ème tome... « Rêverie au travail » ], le très riche blog-brouillon de Jean-Pascal Dubost, réalisation de résidence aux Rias, où on voit la création se créant en même temps que se développe la réflexion sur l’écriture. Du très riche dont les éditeurs ne semblent avoir saisi la portée... A moins qu’une telle richesse ne se laisse enfermée en 2 dimensions ? « Les Rias » , 1ère venue de Pierre Ménard en 2009, dans le cadre de la Fête de la science, pour approfondir nos réflexions sur la nature du livre en ces débuts de l’édition numérique.], « Au lieu de se souvenir » , l’écriture et le territoire, réalisation de/avec Pierre Ménard, de Publie-Net, fête de la science 2011, avec un très riche workshop aux Baraques... Le blog « De site Ville-I qui à partir des liens et de la présentation des initiatives rédigées pour Villes-Internet représente lieu de travail et traçabilité pour notre réflexion sur les usages du numérique, y compris en bibliothèque et Internet. On peut aussi citer «  Interface », le dernier-né, créé pour héberger les « découvertes culturelles » qui concernent bibliothèque, EPN et Rias. Il y a aussi les publications sous Calaméo accessibles pour tous de la calaméothèque en rubrique « publications  » des Rias, avec aussi murs de vidéos et diaporamas... Les autres blogs concernent moins Bibliothèque et EPN où « et »=intersection [4].. NB. Ecritures numériques 2 : déjà un nouvel article sur le travail en cours sa genèse, ses sources et son développement...(Une logique interne...)


-  Une nouvelle écriture numérique corporelle inventée par Elicia ou la vidéo/pinceau sur la vidéo/page animée... Toute l’histoire d’une recherche-création (un début) à voir en vidéo... Le travail avec la vidéo dans la vidéo...


-  Quand les écritures numériques engendrent des objets ou histoires de fablab . Nouvelle donne économique . Un article intéressant sur le site Net Public Et le fablab du à Paris avec l’interview de Vincent Guimas...


-  Fête de l’Internet, ou quand le réel enrichi du Parcours d’art prend forme et se structure


(JPG) Blogs liés au Domaine Municipal dans sa globalité

Blog De site en Ville I

Blog passeur vers le site de Villes-Internet...

"L’association des Villes Internet a pour objet de coordonner le développement et l’animation d’un réseau des acteurs de l’Internet citoyen, et tout particulièrement des élus et agents des collectivités qui animent le territoire public.

Elle est le réseau de tous ceux qui à l’échelle de la ville ou du village développent les usages éducatifs, sociaux, et politiques d’Internet. cf l’espace municipal


Deux nouvelles initiatives :

-  Numérique et élections, comme il se doit



-  A toute époque, l’art contemporain aux origines  ; voir aussi Chauvet


et, plus récente, suite à la publication par Villes-Internet du questionnaire du Label 2014, une 3ème, à situer dans un contexte complexe : quelques ré-interrogations sur l’évaluation et la nécessité de critères au regard de développements incontrôlés et incontrôlables de réseaux sociaux qui ne vont sans faire quelques dégâts. Quand la formation s’est considérablement développée, avec cependant de larges zones d’ombre, revisiter en l’approfondissant l’opposition culture savante/culture populaire dans son rapport avec les réseaux sociaux ?



IV. Domaine Association Les Rias


-  AG 2014 : les textes en ligne


-  Parcours d’art : Après le beau travail du groupe qui a conçu et mis en place la signalétique, et qui, après un nouveau parcours, vérifications faites sur le terrain, veut repeindre certains panneaux, l’énorme travail d’André Roche, un inestimable apport à l’enrichissement du Réel de ce parcours. La patrimonialisation d’une vie quotidienne et festive en temps de paix et de la recherche d’une ouverture culturelle diverse et évolutive qui entre commémoration du 200ème anniversaire de la révolution, plantation de pibous et de l’arbre de la liberté et sorties à la mer, en lieux et musées de la Résistance, en fromagerie ou Palais du facteur Cheval a contribué à enrichir les horizons de tous, leur connaissance du monde. Ouverture et traditions, une histoire très spécifique de la population d’ici. [5]


-  Succès à tous points de vue d’un double vernissage . Riche, généreux, d’un excellent niveau, divers, un temps très fort pour la population de ce plateau...


-  Réflexion et sérieux du groupe de travail. Patrimonialisation et art contemporain. A ne pas opposer, ni séparer. Ne pas fuir l’art contemporain (peur du non connu ? Deux versants de l’activité humaine depuis l’apparition de l’humanité sur cette planète. L’art contemporain comme lunette à voir le futur entraînant les mises en mots et les sciences... Ce pourquoi Dassault ? Sciences Po et bien d’autres... On patrimonialise les apports artistiques, l’art laboure le patrimoine et le fait parler, facilite les communications fortes et fait émerger de nouvelles questions...



-  Rencontre in situ à Chomérac, entre Lynes Avezard d’une part, Pablo Garcia et Didier Tallagrand, artistes, de l’autre, Jacqueline Cimaz et Robert Combe, dans le cadre du projet "Mémoires de clandestinités"... Journée chaleureuse et productive, d’une immense richesse, qui s’est terminée par un échange téléphonique avec Delphine Forestier, doctorante. Un beau projet, solide et dense.


(JPG)


-  La visite de l’exposition Adrianna Wallis à Angle-Art Contemporain ? Visite d’un exposition qui fait sens, et par des voies originales. A voir et suivre


-  "Patois"/occitan du trimestre, de février , de janvier , ou de à mars Patois, dictons et soleil ! Beaucoup de travail et de création de connaissances, bien sûr dans la joie !


-  Printemps des poètes ? Un mélange des genres qui fleurait le dadaisme entre le taxi de Paulette, Victor Hugo, Gherasim Lucas, et on en passe... Une étrange réalisation qui a bien fonctionné.... Cf aussi annonce sur le site du printemps des poètes, et l’annonce par article du site Une préparation outillée


-  Réunion de concertation des structures de diffusion des arts plastiques, ce 25 mars à Privas, suivie de la visite de la très intéressante exposition Rubinstein.


-  Les envois de nos adhérents, comme cette vidéo dont le lien nous a été envoyé par Renée Grünweiser. Outre la simple information, belle dans sa forme, un élément de réflexion. Quel devenir d’ici quelques décennies pour les îles de l’Atlantique et les villes côtières, pour les baies d’Yves ou de Somme ? Quelles mesures prendre ?


Blogs liés au Domaine Association Les Rias


-  Ecritures de soleil aux Baraques pour le dernier "patois" - de mars... Un patois où l’on lit et même achète le livre de Sabatier qui le cite, l’emploie et le met en scène historique...

Quand les écritures numériques engendrent des objets

-  Ecrire avec son corps dans un flux d’images

-  Ecritures numériques 2 : Un blog qui prend la suite  ;[ Nouvelles écritures numériques. Rêverie au travail

-  Quand les écritures numériques engendrent des objets

-  Rêverie au travail, le blog de Jean-Pascal Dubost. A relire et commenter toujours, en attendant publication.(1)

-  Et un blog tout jeune, Interface, pour les "découvertes culturelles" et autres comptes-rendus de sorties ou manifestations locales intercommunales...


V. Domaine A.C.C.A


Quand une ACCA a une Bastille sur son logo pour célébrer la nuit du 4 août et l’abolition des privilèges, le droit de chasse acquis par les manants sur les terres du seigneur, sans y risquer sa vie... Un autre respect de l’environnement, de la faune et de la flore... De quoi expliquer la surprise d’un mystérieux cycliste ? Au fait Eliane, a-t-on encore "Jacquou le Croquant" à la bib ?


--------------- 1. (cf J-P.Dubost "et leçons et coutures" ; Ed.isabelle sauvage)





Découvertes Culturelles :


Elles sont maintenant sur le blog "Interface" classées en rubriques distinctes - regroupées en 2015 pour ne pas être déplacées à chaque nouveau post : Découvertes culturelles liées 1. à la proximité
-  2. aux projets en cours
-  3. à des réseaux régulièrement suivis
-  4. à des visites d’expositions, conférences, spectacles, concerts
-  5. à des lectures

-  6. à l’offre de services divers


Statistiques ou autres éléments quantitatifs et qualitatifs


Plus de 26000 visites depuis le début de l’année en ne prenant en compte que site, blogs et calaméo. ce qui parait dans la continuité de 2013 et devrait évoluer avec la reprise d’une lettre d’information...




_

[1] pour mieux contrôler ce qu’on fait avec son corps des flux d’images (on n’a pas les capteurs du Fresnoy et d’autres lieux, à épingler aux corps des acteurs)

[2] Evaluation par l’équipe de l’EPN et de la Bibliothèque après élaboration de critères concernant la qualité de la photo en tant que telle et l’adéquation au thème...

[3] Voir si on peut faire une sortie associative à Paris début mai, un mercredi ou jeudi, pour aller voir l’exposition Convert...

[4] la multiplication logique "et" = à la fois, le "ou" lui, "l’un ou l’autre", renvoyant à l’addition logique... une distinction importante pour comprendre les diverses programmations et pour tout passage à l’électronique et la robotique, même si des logiques plus complexes entrent aussi en jeu

[5] Penser aussi à exploiter les dossiers de Fred Juston, coupures de presse et commentaires historiques. Une immense richesse qu’il montrait avec fierté et pudeur, comme s’il avait peur qu’on mesure l’importance de sa culture... Un homme qui lisait beaucoup, prenait des notes, commentait ses lectures...

(JPG)
Bilan Eté 2014 /annonce Automne




Rappel du dernier petit journal





Rappel de la lettre d’information antérieure à ce journal

Préambule

Mise à jour en cours, avec un certain retard dû au volume d’activités, comme

-   ateliers d’écriture et accompagnement de publications liés aux travaux réguliers de bibliothèque et de l’EPN + aux samedis d’écriture et aux autres ateliers accompagnant les expositions. Des formes d’écritures qui se diversifient avec, outre l’écriture alphabétique ou logographique sur papier ou écran, l’écriture/blog, les écritures orales en site ou blog, et, nouveau, un travail de création vidéo incluant prises de vues et sons, montages, génériques, transitions, introduction d’effets, et, ce qui est nouveau, déformation volontaire de la vidéo comme dérives faisant onduler le sol ou pivoter des tours...
-  Visites commentées des expositions permanentes des travaux d’artistes bien connus ici suite à leurs résidences : Sébastien Camboulive, Didier Tallagrand...


Travaux liés aux expositions :

-  Exposition Bibliothèque, de Stéphanie Lehu, Mémoire[S] - en liaison avec le Salon du livre de Saint-Paul-Trois-Châteaux.

De très riches activités de médiation - écritures textuelles, iconiques et sonores, dont l’exploitation, avec débouché sur une publication est amorcée mais sera longue vues l’abondance, la diversité et la richesse des productions....

-  Exposition EPN, en cours, en restitution et prolongation du travail considérable effectué dans le cadre du Concours Villes-Internet où la commune a eu trois oeuvres sélectionnées par le jury, une en catégorie "Acteurs" du numérique, deux oeuvres en catégorie "Innovations" dont l’oeuvre "gagnante" à l’audimat suite à un vote qui, en soi, interroge [1], sans compter quelques bavardes étrangetés locales...

Recherches, analyse et l’aide heureuse des canadiens avec leur "Littéracie numérique"... ou encore Avoir accès/Utiliser/Comprendre/Créer...

Un soutien à la réflexion. Ainsi l’oeuvre de cette catégorie retenue par une équipe avertie, pour le résultat obtenu et le travail effectué, inédit - notamment par le fait que l’activité décisive pour la préparation du cliché soit le fait du ou de la photographié(e) plus que du ou de la photographe- l’a donc été après analyse approfondie du collectif élargi des bénévoles de la bibliothèque et de l’EPN [2]

L’évaluation de l’équipe Bibliothèque/EPN est aussi celle du public des visiteurs... Y compris celle de Marcel Bélingard qui a beaucoup apprécié une série de photos et les plus stylisées de cette série, parlant de leur valeur artistique et percevant bien le rôle totalement inédit de la photographie.

De là le projet de refaire, avec lui, une série de photos de Marcel Bélingard, dans lesquelles il soit de plus en plus actif. Une tâche bien commencée, qui a eu pour effet annexe - mais non secondaire - d’amener Marcel à écrire un très beau texte sur Colette, son épouse et amour de jeunesse en Résistance partagée.

Un travail qui va demander du temps, beaucoup de prises de photos et discussion sur chacune d’elles permettant de mieux appréhender le point de vue et l’expérience de Marcel Bélingard..

Donc du travail en plus, au détriment du plus technique, et administratif, mais passionnant et efficace.

Et une exposition, dont les annexes peuvent évoluer, et qui restera ouverte tout l’été. A voir. Venir aussi donner son opinion...


-  L’exposition d’une autre artiste-photographe professionnelle pourrait intervenir après la rentrée. Là aussi des ateliers d’écriture sont prévus...


Ce sont plus de 1000 personnes différentes qui en quelques années ont contribué à ces écritures numériques à dosage variable entre le textuel, l’image fixe ou mobile, les blogs, enregistrements sonores... et souvent des réalisations enchevêtrés en systèmes complexes... (dont plus de 200 par le seul biais des "Calaméos" ou autres "livres" numériques)

Donc des travaux en cours, et la publication, très vite devenue autonome de Jean-Marie Mengin, publication en blog qui se poursuit au rythme de deux mises à jour par semaine, les mercredis et dimanches : "GR 65/Camino francés" ne pas hésiter à engager un dialogue toujours enrichissant...

Une richesse et densité de relation, relativement inédite et très intéressante...

A noter que suite à la décision de deux jeunes de travailler la vidéo - de la prise de vue initiale à la mise en forme personnalisée sous les dernières versions de Movie Maker - des vidéos devraient apparaître en annexes de livres publiés ou en cours de publication...


Du retard certes, le plus ennuyeux concernant la finalisation numérique du Parcours d’art pour laquelle il manque moins d’une semaine de travail... mais qu’il n’a pas été possible de caser... Ce alors qu’il y a belle lurette que tous les ingrédients sont prêts. Par contre le Parcours d’art est toujours ouvert aux visiteurs avec une très belle signalétique et le dépliant de présentation initial diffusé en Office du Tourisme et Bibliothèque/EPN. Un document lisible par les randonneurs avertis. S’y rajoutera un second document, s’adressant à tous ceux qui viennent surtout pour voir les oeuvres d’art, et qui devrait inclure l’accès par QR-code au réel augmenté du trajet. Deux documents complémentaires, à joindre pour les touristes...


Grosse source de travail aussi, la mise en oeuvre du projet "Mémoires de clandestinités"

-  avec deux périodes de résidences de Delphine Forestier et Pablo Garcia. Accompagnement sur le terrain... Des rencontres très riches qui doivent se poursuivre dans les jours qui viennent... Voir le blog collectif créé "Utopies baraquines"

1ère restitution publique d’une oeuvre créée dans le cadre de ce projet :

Présentation ce 4 août, date symbolique, du livre d’artiste réalisé par Didier Tallagrand à partir du texte de la conférence, revue à cette occasion, de Jean Nicolas. Après les relectures et va-et-vient, une belle oeuvre/publication de la conférence, mise en espace et ponctuée d’images ambigües et polysémiques de Didier Tallagrand. Second report dans la présentation suite à des corrections et précisions textuelles. De belles exigences de Jean Nicolas et Didier Tallagrand conciliées sur le papier final.


Bref du bel ouvrage mais un travail considérable qui s’est accentué ce semestre et pour lesquelles l’implication de nouvelles bonnes volontés est tout à fait souhaitée et nécessaire...


Quand on attendait parler de délais éditoriaux de deux ou trois ans... [3]


D’autant qu’il y a eu aussi le printemps des poètes et la Fête de l’Internet qui ont donné lieu à de très riches travaux d’équipe demandant réunions, répétitions, mise au point et diffusion des documents...


A noter aussi la mise en blog "Interface" des "découvertes culturelles" qui facilite la gestion différenciée de temps d’exposition divers...


Donc bientôt nouvelle lettre d’information en cours d’élaboration (les problèmes techniques de diffusion en nombre devraient trouver une solution dans les jours qui viennent) et bien sûr le journal du 3ème trimestre... Les contributions étant sollicitées...


Activités de médiation avec les artistes en résidence à prévoir en aôut ? A vos camouflages...


A noter aussi un gros retard pris dans les envois à Villes Internet sous forme d’articles ou d’initiatives. Un retard qui s’explique par l’énorme travail collectif effectué pour le concours photo puis par la préparation de l’exposition enfin ouverte et visible. (Heures de bibliothèque ou d’ateliers ou sur rendez-vous (0676577070) ou les mardi et vendredi en fin d’après-midi (0475580957) et les lundi de 16 à 18h à partir du 4 août.


Dans les blogs à suivre Ecritures Numériques 2 avec un récent coup de foudre d’O.E., et à relire et commenter, Ecritures Numériques




(JPG)

_

_

[1] va-t-on faire voter pour délivrer le baccalauréat au lieu de faire passer un examen ? N’y aurait-il d’évaluation possible en domaines artistiques ? Nous qui avions fait construire une grille de critères aux jeunes pour classer les photos...

[2] bénévoles, au sens légal du terme, assurant donc officiellement et gracieusement une mission de service public, impliquant donc formation initiale et continue, devoirs et droits précis.

[3] Nanette Fert en sait quelque chose... et d’autres...




Présentation de l’Association Les Rias au 07/07/12

L’association Les Rias a été créée en septembre 2003, association culturelle visant un développement culturel multiforme en milieu rural [1]

La démarche retenue d’emblée n’était ni descendante [2]- ni ascendante - démarche écomusée - mais se proposait d’articuler à tous moments l’ascendant [3] et le descendant [4] ce qui nécessitait la mise en œuvre d’une pédagogie du projet et l’implication de tous la conjugaison de l’intergénérationnel [5] et l’interculturel [6]

Il est apparu très vite que les valeurs dominantes sur notre territoire étaient des valeurs de résistance : résistance pour s’accrocher à la terre, en dépit des intempéries, de la baisse des prix d’achat des châtaignes, du lait, des bovins et résistances historiques civiles ou armées - luttes pour la liberté de conscience - avec ces voyages de noce à la Tour de Constance où Marie Durand passa trente ans, refusant d’abjurer, cache de familles juives et maquis pendant la guerre de 1939-1945, sans compter le vote négatif (le seul en France) du canton de Vernoux au référendum-plébiscite de Louis-Napoléon Bonaparte en 1851 ou les images positives dans la population ancienne d’un Mandrin ou d’un Conti...

Donc notre premier projet a été « Résistances », avec, en juillet 2006, un spectacle théâtral et le recueil d’ « objets de Résistance »  [7]

Parallèlement l’association a demandé la création d’une Bibliothèque, puis d’un PAPI. Une demande reprise à son compte par la municipalité et réalisée dans le cadre départemental du réseau des Bibliothèques dépendant de la BDP. La municipalité a de suite confié la gestion et l’animation de la Bibliothèque, puis du PAPI, puis du site municipal, puis de l’EPN (label NET Public) à l’association Les Rias par délégation de services publics.

Des expositions de livres, des ateliers d’écriture, de mise en voix ou théâtre, et d’arts plastiques ont enrichi le projet et facilité son appropriation par tous.

Les résultats tangibles et pérennes de ce travail :

-  le « Carrefour des Résistances, œuvre de Régine Raphoz, plasticienne, installation mise en place après mise au point avec la population de l’appel à projet, puis du processus d’évaluation avec définition puis utilisation de critères et indicateurs de réussite, et rencontre des artistes... [8]

-  à noter que la valeur commémorative de ce Carrefour a joué, vis-à-vis de la population, un rôle de passeur vers l’art contemporain.

Cette première installation a eu pour résultat l’intégration des Rias au réseau départemental des structures de diffusion de l’art contemporain animé par Arzel Marcinkowski, chargé de mission arts visuels auprès du Conseil Général de l’Ardèche.

Parallèlement, le travail de collecte s’est poursuivi, et professionnalisé avec l’intervention de Sylvette Béraud-Williams, ethnologue. Plus de 56 entretiens réalisés avec l’aide de la DRAC Rhône-Alpes. Une exposition de pré-figuration, puis un travail en vue de publication conduit par Sylvette Béraud-Williams avec le concours de la commission Collecte des Rias. Le livre « Entre silence et oubli. Mémoires d’un quotidien rural bouleversé » a été publié par les Editions Les Rias fin juin 2009. [9]

Le second projet, [10] « Mouvances »  : un contenu renvoyant aux réseaux -essentiellement l’eau mais aussi des réseaux téléphonique et d’électricité à l’Internet... [11]

L’installation d’une stèle à la source de la Dunière, inspirée des stèles des steppes sibériennes et d’où on entend la mer, une œuvre de Martine Diersé, a ponctué la fin de ce projet.

A noter en parallèle dans le cadre de la Bibliothèque/PAPI et/ou de l’EPN, ou associatif, des activités ponctuelles multiples -Printemps des poètes, Lire en Fête, formations aux B2i, Fêtes de la science avec un gros travail lié au numérique - du magnétisme à l’identité de livre et la différence numérisé/numérique - avec la grande question ouverte de l’écriture/composition numérique sur laquelle travaille depuis des années, Jacqueline Cimaz, en tant que responsable de l’EPN. Des résidences d’artistes, de très nombreuses activités de médiation, de durées variables et la montée en puissance continue du numérique [12]

D’autant qu’à « Mouvances » avait succédé le gros et long projet « Du recueil de mémoire à l’écriture transmedia »

Une phase de patrimonialisation importante, où les apports, le re-travail de mémoire de chacun ont débouché sur la restructuration et mise en forme, la vie, la conservation, la transmission de tout un patrimoine immatériel. Création collective et locale de connaissances et contenus culturels. Ce qui a vraisemblablement été déterminant dans l’attribution des 4 (maximum pour une première candidature), puis 5 arobases Villes-Internet.

Le groupe « patois » a joué et joue toujours un rôle essentiel en la matière. A souligner un rôle de veille critique joué par la discussion régulière à chaque séance des dictons collectés par Michel Rey. Où l’activité de traduction systématique amène à préciser la pensée. Il y a aussi les apports de tous dont Gégé et Jojo animateurs à Radio des Boutières... Et la chanson de Pierre Félix  !

Un temps fort avec la sélection sur le site, par le groupe de participants à la Fête du patrimoine 2011, des vidéos à mettre dans notre espace sur le site de Villes-Internet. La construction de l’image qu’ils voulaient transmettre d’un territoire augmenté (avant la lettre) de la sortie au Fin Gras du Mézenc.

Et puis l’apport des Résidences - Sébastien Camboulive artiste utilisant la photo et la vidéo. Un travail remarquable sur l’ardéchois(e) d’ci à partir de 147 portraits différents, une vidéo, une belle exposition qu’on lit différemment à chaque présentation. Et la première fois qu’est posée si fortement sur ce plateau la question du numérique et de l’identité. Trois blocs -photos de pixels et mouvement- réalisés à partir de paysages choisis d’ici - doivent être exposés fin septembre dans les nouveaux locaux.

Jean-Pascal Dubost, auteur, poète, et son blog - brouillon public intermédiaire entre carnet de notes et livre imprimé.

Christian Bontzolakis, acteur, auteur et metteur en scène et de premières investigations pour appréhender le numérique par le théâtre. Un très riche travail dans ce cadre sur les pseudos et, à moindre degré, à partir de la kinect, les avatars - travail permettant de fouailler la question de l’identité individuelle, à poursuivre et approfondir [13]

Sylvette Béraud-Williams, ethnologue, une rigueur appréciée en son domaine de travail. Un besoin constant et perlé de ses compétences d’accoucheuse de mémoire reconstruite après plus ou moins longue phase de gestation.

Le projet « Du recueil de mémoire à l’écriture transmedia  » s’est précisé cette année en « Du recueil de mémoire à l’écriture transmedia - travail sur les écritures numériques en lien avec le thème de l’identité à Saint-Apollinaire-de-Rias. »

L’identité ?

Une illusion s’était répandue : avec l’Internet et les réseaux sociaux, le local ne pèserait plus guère. Or nous assistons au mouvement inverse. C’est parce qu’elle patrimonialise et apporte du contenu au site et donc au réseau que la population non formée à l’informatique s’intéresse à l’Internet et entre dans la culture numérique.

Et puis il y a des inquiétudes que le travail de Camboulive a fait surgir : moi je suis où dans ce portrait collectif ? Et là, c’est qui, qui est dessus ? Ce collier ?

Surtout quand Pierre Ménard est revenu [14] pour la Fête de la Science 2011,. Sa présentation de Google Street où on voyait, aux Baraques, un partie de l’intérieur de la cuisine de Paulette, a suscité l’émotion. Le lendemain matin, lors du passage du groupe du workshop, Paulette est sortie, me demandant si c’est moi qui avait donné les photos à Google et brandissant un herbier « ça c’est des plantes d’ici, des Baraques - pas du Mézenc ! [15]

Anecdote non ! Sentiments mélangés à l’égard de la géolocalisation planétaire - fierté qu’on soit vu de partout mêlée d’inquiétude quant au respect de la vie privée [16] L’herbier contre le GPS !

La phase « travail sur les écritures numériques en lien avec le thème de l’identité à Saint-Apollinaire-de-Rias » du projet « Du recueil de mémoire à l’écriture transmedia » s’est imposée à partir de la force de la réaction de Paulette Vignal et de son audience dans la population [17]

Et de ce qui a suivi, à savoir la découverte des notions et d’exemples de «  réel augmenté » [18] et «  dérive augmentée » [19]) Pour la Fête de l’Internet 2012, l’idée d’augmenter le réel de Saint-Apollinaire était déjà présente. Elle s’est précisée depuis en « Réel du trajet du parcours d’art ».

Donc re-travail et mise en forme des produits de la patrimonialisation ; constitution d’un herbier numérique bilingue occitan/patois après identification des plantes des Baraques avec un expert, nouveaux récits de mémoire, reprise de publications...

Un travail dans lequel 54 personnes se sont impliquées à ce moment, le groupe s’élargissant chaque jour.

En parallèle, des ateliers « d‘écriture numérique » permettent d’aborder peu à peu la composition finalisée de l’hétérogène...

Un projet en cours, en passe de concerner la majorité de la population du village qui est projet de construction collective de l’identité d’un territoire, croisant cartographies spatiales et temporelles...

Et s’affirme de plus en plus l’idée que c’est de la richesse du travail local que s’alimentent les réseaux qui fécondent en retour ce local...

Le local et les réseaux ? Comme la poule et l’œuf quoi !

Réaliser pour prouver, et parce que ça plait. Chacun se sent utile [20]

Une conception inédite, créative et collaborative [21] de contenu de réseaux planétaires ancrés dans le local de chacun.

Utopie ? A voir en marchant...

D’ailleurs la transformation de notre EPN en lieu de diffusion et d’appropriation des arts numériques, devrait aussi éclairer la marche...

- Jacqueline Cimaz

-  Le Vernat 7 juillet 2012


NB.

Nous n’avons retenu que ce qui était administrativement au coeur de l’histoire associative et de son enchaînement. le reste sera sans nul doute réintégré dans le réel augmenté du Parcous d’art...

Il manque beaucoup de données à cette présentation,
-  notamment les trente ans d’Obsidiane, où certains ont découvert la notion d’art
-  les Eoliens de Martine Diersé,
-  moultes expositions, dont l’exposition Dali...

Et surtout, l’association étant Editeur, les très nombreuses publications imprimées ou numériques qui permettent à la population de s’exprimer, de transmettre ou de suivre l’information dont les travaux en cours et autres évènements...

Il manque aussi l’expérimentation B2i Adultes et les qualifications ainsi obtenues, un nouveau projet B2i en cours et le travail de fond de réduction de la fracture numérique et d’éducation populaire (Notre association est reconnue d’intérêt général)

_

[1] cf statuts

[2] la démarche Malraux : apporter la grande culture au peuple. Vilar et TNP...

[3] la culture de tous, le patrimoine collectif et individuel local

[4] la culture « générale », contenu d’enseignement de base et des grandes institutions officielles (musées, théâtres, salles de concert, bibliothèques...)

[5] dans les faits de 2 à 95 ans

[6] toujours dans les faits, du handicap mental au professorat d’université.

[7] 84 personnes ayant apporté ou décrit leur « objet de résistance » (cf publication des Rias)

[8] Des totems évoquant des résistances historiques croisées, en ce lieu, au cours des siècles (chemin vers les assemblées du Désert, passage de Pierre Durand arrêté par les Dragons au gué de Vaussèche, proximité de la ferme où se cachait Robert Combe, jeune maquisard, où se fit l’accueuil des rescapés de Juventin après l’attaque du camp par les nazis, cache du jeune Cohen à Echiol après la rafle de Vernoux en 1944... Totems polysémiques donc, entourés de cairns que la population entretient et enrichit au cours de ses voyages (sans qu’on sache qui le fait).

[9] Un gros coût d’impression après des années de travail associatif, et un emprunt au C.A.

[10] pour lequel nous avons également été aidés par Saint-Apollinaire-de-Rias et d’autres communes du Plateau, par le département de l’Ardèche et la Région Rhône-Alpes, et par divers sponsors privés dont Veolia-Eau environnement...

[11] L’architecture des réseaux - avec les sources, l’eau à Saint-Julien-le-Roux, puis les études pour la station d’épuration du « village » de Saint-Apollinaire ont permis à la population d’appréhender le fonctionnement de réseaux complexes.

[12] La participation aux réseaux départementaux (Inforoutes de l’Ardèche), régionaux (Formavia, CORAIA...) et à de multiples rencontres, y compris nationales (rencontres Villes-Internet, Arts Numériques)...

[13] En quoi la gestion de ses divers pseudos ou adresses en messageries, réseaux sociaux et autres blogs et sites, est-elle facteur de meilleure orchestration de ses divers rôles sociaux par l’individu (des diverses facettes de sa personnalié ? Asservissement ou ouvertures de fabuleux et nécessaires espaces de liberté ? De jardins secrets indispensables à la personnification ?) [en sachant que l’anonymat a des limites, tout pouvant être relié et identifié par adresses IP en cas d’enquête ; mais est-ce là l’important ?

[14] l’avions fait intervenir pour la Fête de la Science 2009 dans le cadre du projet « Media en quête d’identité « sur le livre numérique (et non « numérisé ») »

[15] Suite à la sortie de l’an passé, j’ai mis sur le site une esquisse d’herbier du Mézenc

[16] Le groupe vu ultérieurement - visages floutés mais identification facile par les vêtements en un lieu connu ! Et la moquerie vengeresse « ces gens de la ville, ils ont même flouté le visage de l’âne ! »

[17] les gens se sont réunis spontanément chez ceux qui avaient ordinateur et internet pour voir et en parler...

[18] « Le réel augmenté » est l’apport de documents ou d’informations ou de banques de données numériques, se surajoutant au réel, apport accessible sur smartphone ou tablette ou téléphone par exemple par QRcodes.

[19] .« La dérive augmentée » intégrée ou non à un réel augmenté documentaire, introduit un parcours imprévu, une œuvre d’art inédite, qui fait dériver de pratiques utilitaires vers des trajets vagabonds, du documentaire vers la « déformation » artistique...

[20] Sur proposition de Paulette et Geneviève, il a été décidé -cela va de soi- d’intégrer aussi à cette augmentation du réel, les savoir-faire ruraux, comme le jardinage...

[21] et sachant s’entourer des apports professionnels nécessaires quand le besoin s’en fait sentir...



_

Historique par année



(JPG)




(JPG)



_

Historique par année

Année 2006, par semestres : 2ème semestre

(JPG)

Année 2006, par semestres : 1er semestre

(JPG)

Année 2005, par semestres

En cours

(JPG)

Historique par année

Année 2004

(JPG)

Historique par année

Année 2003

(JPG)

Démarche

Ces schémas montrent notre démarche :
-  l’articulation des activités liées aux grandes opérations en cours, avec les deux sources de données, scientifiques et artistiques, le recours à des professionnels de haut niveau, engagés dans la recherche et la création contemporaines, la transversalité de la démocratie participative...
-  l’ouverture à tous et à chacun, source de richesse...

(JPG) (JPG)

_

Finalités et objectifs

L’association Les Rias a pour but le développement de la vie culturelle en milieu rural et des valeurs laïques, dont l’égalité hommes-femmes, sous toutes formes possibles, traditionnelles ou inédites (expositions, veillées, spectacles.... Créations orales et écrites, audiovisuelles, multimedia, Internet... et tout autre mode d’expression)

(Statuts déposés le 26 septembre 2003)


Réalisation : Inforoutes de l'Ardèche -- PackWeb -- Spip --